Le 18 février 2004

10,5$ millions pour l’usine d’éthanol de la Seaway Valley Farmers Energy Co-operative

Par Chantal Quirion


Le ministre des Ressources naturelles du Canada, John Efford (à l’extrême gauche) en compagnie du député fédéral Bob Kilger, de son homologue de Glenngary-Prescott-Russell, Don Boudria ainsi que du président de la Seaway Grain Processors inc, Bud Atkins.

Le 13 février dernier à Cornwall, le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Bob Speller ainsi que le ministre des Ressources naturelles du Canada, R. John Efford ont procédé à une annonce de 78$ millions répartis entre sept compagnies canadiennes pour la construction d’usines d’éthanol. Dans l’Est de l’Ontario, la compagnie de Cornwall, Seaway Grain Processors inc a reçu une part de 10,5 millions.

Bud Atkins, président de la Seaway Grain Processors n’a pas caché son enthousiasme: ? Nous avons hâte de nous mettre à l’oeuvre, dit-il. Le développement de l’industrie canadienne de l’éthanol va profiter à l’environnement et à nos agriculteurs et l’économie de Cornwall bénéficiera des avantages associés à ce projet ?, a-t-il conclu.

La compagnie de Cornwall a reçu des lettres d’intention d’achat à long terme pour tous ses produits. Elle a même trouvé un débouché pour le dérivé principal qui entrera dans la fabrication de produits destinés à l’alimentation animale.
Le Programme d’expansion du marché de l’éthanol s’inscrit dans l’engagement du gouvernement canadien visant à prendre des mesures concernant les changements climatiques. Engagement qui représente un budget total de 2 milliards pour 2003 et qui sert à financer de telles initiatives. Ainsi, le Canada vise à quadrupler sa production d’éthanol pour l’amener jusqu’à un milliard de litres par an.

L’éthanol, carburant à base de céréales (maïs ou blé), réduit de 40% les émissions de gaz à effet de serre (GES) comparativement à l’essence traditionnelle. Tous les véhicules fabriqués après 1979 peuvent rouler avec un mélange allant jusqu’à 10% d’éthanol. Il existe présentement au Canada, plus de 1000 points de vente au détail de mélanges éthanol-essence.

De concert avec l’industrie, le gouvernement oeuvre dans le secteur de la recherche et soutient le développement de technologies permettant la production d’éthanol à partir de pailles et de tiges de maïs (biomasse). Encore plus écologique que l’éthanol issu de céréales, ce dernier peut amener la réduction des GES jusqu’à 80%.

? Ces contributions aideront à procurer le capital et à inspirer la confiance nécessaires à la réalisation de ces usines, a mentionné le ministre Efford. En travaillant de concert avec le secteur privé pour accroître la production de mélanges éthanol-essence, le gouvernement du Canada permettra au secteur des transports de réduire ses émissions de GES qui contribuent aux changements climatiques ?, a t-il conclu.

Bob Speller a rappelé la responsabilité du gouvernement à offrir de nouvelles sources d’énergie de remplacement aux carburants fossiles, ? et [l’éthanol] est certainement une ressource alternative et renouvelable d’énergie ?, a-t-il déclaré.

La Seaway Grain Processors est une filiale à 100% de la Seaway Valley Farmers Energy Co-operative, dont le but est d’établir un marché à valeur ajoutée pour le maïs de l’Est de l’Ontario. Quelque 2800 personnes, dont de nombreux agriculteurs, sont actionnaires de la coop Seaway.