Volume 26 Numéro 2 Le 3 septembre 2008

10e édition du Concours de labour du Témiskaming

Par Marc Dumont, collaborateur régional, Journal Agricom


Le vendredi 26 et le samedi 27 septembre, c’est le retour du Concours de labour du Témiskaming. Déjà une 10e édition. La ferme hôte sera celle de Grant Forest Products Corp. Farms située à une douzaine de kilomètres au nord de New Liskeard sur la Route 11.

Cet événement annuel est un lieu de rencontres conçu spécifiquement pour les agriculteurs. Bien sûr la population en général est la bienvenue, mais c’est d’abord un rendez-vous pour les laboureurs avides de démontrer leur habileté à tracer un sillon bien droit tout en s’assurant de maintenir une profondeur constante. Facile, direz-vous !

Il faut voir la concentration du laboureur derrière un seul cheval ou une paire de magnifiques chevaux.

Parfois, il est à pied derrière une charrue à mancherons; parfois il est assis sur la charrue sulky. Le compétiteur du premier groupe qui remporte le plus grand nombre de points accumulés durant les deux jours de labour sera déclaré champion laboureur.

Pour d’autres laboureurs tout aussi jaloux de leur art, le labour se dessine grâce à une charrue tirée par un tracteur ancien du début du siècle dernier. Enfin le Concours de labour du Témiskaming est aussi l’occasion pour les concessionnaires de machineries agricoles de démontrer leurs tracteurs et les accessoires modernes pour labourer ou pour préparer le sol.
Une rencontre sociale

Un autre aspect de cette rencontre est le côté social.

On est heureux de se rencontrer après un été de durs labeurs. Alors le sujet de conversation pourrait être les succès remportés avec la culture de telle ou telle nouvelle variété de maïs ou d’avoine.

Gageons cependant que les échanges porteront surtout sur les difficultés de faire du foin sec ou des dommages dans les champs d’avoine causés par la violence des averses. On chiffrera probablement les pertes en milliers de dollars.

Le concours de labour du Témiskaming se veut aussi être un temps de plaisir et de réjouissances. En effet, le tout se passe dans une atmosphère de foire avec des expositions, des démonstrations, de l’artisanat, un encan silencieux, des artistes locaux et des concours amateurs. Que ce soit la course de tracteurs à gazon ou de grenouilles, le concours du plus bel animal de compagnie ou celui du bébé le plus croquant, ces activités demeurent populaires et rappellent les fêtes de villages.

Pour ce qui est du plus sérieux, le Concours a prévu un atelier agricole. Et encore plus sérieux, le Concours organise une activité pour le choix de la reine des labours avec présentation des candidates, talents, discours et couronnement. Et que dire de la toujours attendue compétition d’hommes forts.

Les organisateurs du Concours, avec François Rivard à la présidence, s’attendent à plus de laboureurs pour la compétition cette année. C’est plus tard que l’an dernier et à la fin de septembre, le gros des récoltes est terminé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *