Volume 34 Numéro 11, Le 3 février 2017

150 000 $ pour le projet Popsilos dans Prescott et Russell


Des représentants des organismes partenaires du projet Popsilos lors de l’annonce de 150 000 $ du Fond Canada 150. On reconnaît du Conseil des arts Prescott Russell, Shanna Steals, le président du conseil des CUPR Gary Barton, Jennifer Larocque de la firme Activar, le député fédéral de GPR, Francis Drouin et le directeur général de Tourisme Prescott-Russell.

Par Chantal Quirion


La campagne prendra un air de fête dans Prescott et Russell avec Popsilos, un projet pour lequel le gouvernement du Canada vient d’annoncer 150 000 $ dans le cadre des festivités du 150e anniversaire. Avec quatre fresques originales peintes à même des silos ou des bâtiments de ferme, la ruralité est- ontarienne sera pimpante à souhait.

« Je veux que ce soit un pop de couleurs comme une galerie d’art en plein champ », s’est exclamée l’auteure du projet, Jennifer Larocque lors de l’annonce qui s’est tenue à Alfred.

Le député de Glengarry-Prescott-Russel Francis Drouin s’est dit pour sa part honoré à l’idée de l’enthousiasme que suscitera cette œuvre collective dans  sa circonscription.

« Nous sommes au début d’une année historique. En 2017, nous célébrons le 150e anniversaire de la Confédération. Ce projet extraordinaire permettra de mettre en valeur la richesse culturelle et agricole de notre merveilleuse région tout en attirant des touristes », a souligné M. Drouin.

D’autres partenaires se sont joints à l’aventure dont les Comtés unis de Prescott et Russell, Tourisme Prescott-Russell, le Conseil des arts de Prescott et Russell et l’Union des cultivateurs franco-ontariens.

Le directeur général de Tourisme Prescott-Russel, Martin Lacelle faisait d’ailleurs observer que ces peintures format géant ne manqueront pas d’admirateurs avec les nombreux visiteurs dénombrés annuellement dans les comtés de Prescott et Russell, les comtés étant avantageusement situés entre Ottawa et Montréal et forts bien dotés d’attraits tant champêtres que touristiques et agrotouristiques. À ce titre, la Fromagerie St-Albert est pressentie comme l’un des quatre sites du circuit.

« La fromagerie serait pas mal la meilleure des places pour commencer le circuit », indique M. Lacelle.

Le président du conseil des Comtés unis de Prescott et Russell, Gary Barton, prêchait pour sa part pour sa paroisse en indiquant à la blague que L’Orignal dont il est maire serait un endroit de rêve.

Chose certaine, les sites choisis devront offrir une aventure gustative aux visiteurs en offrant le fruit de leur savoir-faire et l’art de mettre en vedette leur production maison.

« Ça fait longtemps qu’on y pense (elle et son conjoint Mathieu Mault). Lors d’un voyage en Écosse on avait vu une petite ferme couverte de graffiti et plusieurs touristes venaient pour voir ça et on trouvait que c’était une bonne idée. En plus on adore la Foire gourmande et le côté vacance et « relax » que l’on retrouve  ici. Finalement, Popsilos c’est une connexion entre ces idées-là et qu’y a-t-il de plus universel que le silo comme symbole de l’agriculture »? questionne Mme Larocque.

Il y aura donc ce petit côté gourmand jumelé à l’expérience, la fierté du terroir et une grande place faite aux jeunes dans le processus. Les élèves de Prescott et Russell seront invités à participer activement au processus via le site Internet www.activar.ca, des consultations auront lieu dans les écoles et un guide électronique sera mis à leur portée. Ce guide leur permettra de découvrir l’histoire racontée à travers les œuvres et leur présentera les artistes.

À l’image des thèmes principaux du 150e anniversaire, ces œuvres témoigneront de la jeunesse, de l’environnement, de la diversité et l’inclusion de la réconciliation avec les peuples autochtones.

Le déroulement

Un programme d’artistes en résidence sera développé pour accueillir entre huit à douze artistes âgés entre 18 et 30 ans. Ces derniers seront jumelés à des artistes régionaux qui agiront à titre de mentor. La firme de projet Activar, dont Mme Larocque est la vice-présidente et M. Mault le président compte avoir choisi les artistes pour la fin de mars. Cette dernière se veut toutefois prudente, indiquant que le projet en est à sa phase initiale et que rien n’est coulé dans le béton, en ce qui concerne les échéanciers.

« On vient de couler les fondations. Notre objectif est d’environ six semaines pour la conception et la création, dont quatre semaines pour la production  », dit-elle.

Prescott et Russell est donc en marche pour cette année historique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *