Le 3 juin 2004

22e remise des diplômes du Collège d’Alfred: Outillés pour l’avenir!

Par Chantal Quirion


Jean Poirier a su faire patienter les futurs récipiendaires avec une allocution imagée et colorée dans laquelle à l’instar des chèvres, il a invité les nouveaux diplômés à foncer dans la vie et à ne jamais hésiter devant une clôture! « D’ailleurs, a-t-il

La 22ième remise des diplômes au Collège d’Alfred de l’Université de Guelph, a une fois de plus fait salle comble. Sous les yeux de parents, d’amis, de membres du personnel du Collège ainsi que de plusieurs représentants du milieu agricole, le cortège solennel des nouveaux diplômés succédant à celui des invités d’honneur parés des toges de circonstance a ouvert la cérémonie, soulevant l’émotion parmi l’assistance.

« C’est une étape importante dans la vie d’un individu », s’est exclamé le directeur du Collège d’Alfred, Gilbert Héroux en attribuant aux soixante-dix-sept diplômés de cette 22ième promotion, le mérite de la persévérance au terme de laquelle ils ont été récompensés le 29 mai dernier. « Tous ont ceci en commun : ils ont atteint leurs objectifs. Au cours de ces années de formation, poursuivait le directeur, les membres de l’équipe du Collège ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour que ces étudiants repartent satisfaits. Comme au sein d’une famille, à travers les bons moments il y a parfois des moments plus difficiles mais avec le recul on finit toujours par se rendre compte qu’on a vécu là les plus beaux moments de sa vie ».

Sur cette note de Gilbert Héroux, les nouveaux diplômés ont été honorés de la présence du président et du vice-chancelier de l’Université de Guelph, le Dr Alastair Summerlee qui se tournant vers eux leur a parlé avec chaleur et conviction de leur avenir dans la société : « Vous êtes au seuil d’une nouvelle étape, leur a-t-il dit, vous venez d’acquérir la formation qui va vous permettre de contribuer à la prospérité de notre pays et même au-delà. Promettez-moi, dit-il, de ne jamais cesser d’apprendre et de toujours vous préoccuper de votre entourage. Ce sont là les conditions nécessaires pour faire évoluer la société. Et surtout, a-t-il conclu, n’oubliez pas que comme ambassadeurs de l’Université de Guelph, votre mandat est d’indiquer la voie à suivre !

C’est avec fierté que les nouveaux diplômés ont accueilli ces propos sous le regard des invités d’honneur. Même si tous n’ont par pris la parole, leur seule présence conférait de l’importance de l’événement.

Avant de procéder à la remise des prix le président de l’ACFO de Prescott-Russell, Jean Poirier, a su faire patienter les futurs récipiendaires avec une allocution imagée et colorée dans laquelle à l’instar des chèvres, il a invité les nouveaux diplômés à foncer dans la vie et à ne jamais hésiter devant une clôture! « D’ailleurs a-t-il dit, vous avez une excellente capacité à prendre de bonnes décisions, la preuve : vous avez choisi le Collège d’Alfred ! Reprenant son sérieux, Jean Poirier a indiqué qu’en pleine période de changement, le domaine de l’agriculture présente de nombreux défis et que c’est une excellente occasion pour les nouveaux diplômés d’établir de nouveaux créneaux.

Plus de cinquante prix et bourses furent attribués pour couronner la performance académique et la qualité de rédaction des étudiants dans plusieurs disciplines. Ces reconnaissances ont été reçues avec un bonheur manifeste et c’est encore sous l’effet de l’émotion causée par l’attribution de plusieurs bourses que la présidente du conseil étudiant, Sylvianne Bégin a pris la parole pour le discours d’adieu.

« Ça passe si vite ! s’est exclamée Sylvianne Bégin. Surtout quand la date de remise arrive ! Ah, Ah !, Ah ! Rappelant les bons moments et les activités parascolaires, la présidente du conseil étudiant a remercié le responsable de la vie étudiante, Ken St-Denis pour son dévouement qui a rendu possible les nombreuses activités qui ont contribué à faire de ces années, des moments heureux.

Native de Bury au Québec, Sylvianne Bégin s’est laissée attirer par la grande renommée du Collège d’Alfred et ne regrette en rien son choix qui lui a permis de développer son sens du leadership, d’acquérir une bonne formation en agriculture et de développer de nouveaux intérêts.

La vie au Collège d’Alfred va lui manquer mais qui sait un jour ce que la vie nous réserve a-t-elle dit.

Pour ce dernier instant partagé, avant que chacun ne parte dans sa direction, Sylvianne Bégin a partagé avec ses confrères et cons’urs le plaisir de leur nouveau statut : « Nous somme la relève de demain ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *