Volume 33 Numéro 17 Le 06 mai 2016

Gay Lea Foods achète Black River Cheese


Josianne Haspeck

Par Josianne Haspeck
Collaboratrice
info@journalagricom.ca


Gay Lea Foods Co-operative Limited a annoncé récemment,   une entente d’achat de Black River Cheese Company pour renforcer sa présence sur le marché canadien du fromage.

Fabricant artisanal de fromages primé, Gay Lea Foods est une coopérative de plus de 1200 fermiers, ce qui représente environ le quart des exploitants de fermes laitières de l’Ontario. Selon le président et directeur général de Gay Lea Foods, Michael Barrett, lorsque l’occasion d’acquérir une autre coopérative fromagère s’est présentée, la décision n’a pas été difficile à prendre. « Que Black River Cheese soit, elle aussi, une coopérative était un attrait important pour nous. Conserver la transformation laitière aux mains des producteurs était important, soutient-il. Le marché change et c’était un désir croissant d’être capable d’augmenter le panier de produits de nos consommateurs. Black River offre des produits originaux aux marques fortes. Pour nous, comme nous prenons de l’expansion dans le secteur du fromage, avec cette troisième acquisition, c’était une chance d’offrir une marque de valeur sur le marché. » Rappelons qu’en novembre 2014, la coopérative de Mississauga a acquis Hewitt’s Dairy, une entreprise familiale de transformation de produits laitiers de Hagersville.

En janvier dernier, Gay Lea Foods a également annoncé qu’elle élargissait son membrariat aux producteurs de lait de chèvre et qu’elle investissait dans le secteur du lait de chèvre en achetant une part minoritaire de l’un des principaux fabricants de produits laitiers de chèvre dans le marché de l’Amérique du Nord, Mariposa Dairy.

L’ajout de Black River Cheese prend appui sur les exploitations existantes de Gay Lea Foods à Hamilton et Madoc. Le fabricant compte déjà 12 usines de production et de centres de distribution en Ontario et au Québec.

Une usine existante de Black River Cheese, située dans le comté de Prince Edward, demandant un investissement considérable pour réduire sa consommation en eau, le nouvel acquéreur entend y réduire sa production. La production de l’autre usine de fabrication sera déménagée. Quant à la boutique, elle demeurera ouverte pour la communauté. Ces changements pourraient amener des pertes d’emploi au sein des employés, mais rien n’est clair à cet effet pour l’instant », fait savoir M. Barrett. Autrement, la clientèle des services du détail et de la restauration pourront continuer d’être desservies par les exploitations du comté de Prince Edward.

Cette acquisition n’est pas étrangère au futur accord commercial entre le Canada et l’Union européenne. « Nous sommes conscients que cette entente à venir semble être une occasion d’avoir des appellations commerciales uniques et de livrer une concurrence plus forte pour certaines avec les marques européennes. C’est assurément au sommet des préoccupations de tout le monde dans l’industrie du fromage, mentionne-t-il. Le paysage de l’industrie fromagère est en train de changer et nous devons nous préparer à cela. Cette acquisition est un petit pas pour aider les producteurs en ce sens. »

La coopérative Gay Lea Foods produit une vaste gamme de fromages pour les services du détail et de la restauration, entre autres sous les marques Salerno et Ivanhoe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *