Le 17 mars 2005

76e AGA de l’UCFO: une journée savamment concoctée!

Par Chantal Quirion


Le 31 mars prochain, l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) convie ses membres à participer à sa 76ième assemblée générale annuelle. Forte de 75 ans d’histoire, l’Union demeure aussi proactive et entame ce quatrième quart de siècle sous les thèmes de la relève agricole et du leadership. De 9 h00 le matin où débuteront les inscriptions jusqu’en milieu de soirée, le programme des activités qui se dérouleront au Club de Golf La Cité à Hawkesbury aura de quoi plaire et susciter l’intérêt de tous.

L’avant-midi sera consacré aux procédures d’usages dont les élections et l’adoption des résolutions. Ce sera le moment idéal pour les jeunes de la relève qui veulent s’impliquer et proposer leur candidature pour joindre les rangs du conseil d’administration de l’UCFO.

Guy Charbonneau
Dès 13 h00, les auditeurs auront de quoi fouetter leur sens du leadership avec le récipiendaire de la Famille terrienne du Québec en 2004, Guy Charbonneau. Les talents d’orateur du copropriétaire de La ferme Vachalê, conjugué à son parcours agricole, ne pourront laisser personne indifférent.

De nombreux prix lui ont été décernés au fil des ans dont la Médaille d’Argent au concours de l’Ordre du mérite agricole du Québec le Premier prix au Concours Cérès ainsi que le titre de Maître éleveur par Holstein Canada en 2003

À maintes occasions, M. Charbonneau a oeuvré au sein de nombreux organismes. Il a été entre autre président des Producteurs de lait des Laurentides, vice-président de l’UPA des Laurentides et vice-président fondateur d’un syndicat de gestion et président du Club conseil en agroenvironnement. À plus grande échelle, il a été président de Holstein Canada, administrateur du CIAQ et de Boviteq, et en tant que juge Holstein a officié dans cinq provinces canadiennes, en Espagne, en Suisse, en Belgique, en France, au Brésil et au Japon.

Avec l’intégration prochaine à l’entreprise de deux neveux et d’une nièce, la ferme située à Sainte-Anne-des-Plaines en sera à la douzième génération consécutive d’agriculteurs et cette entreprise hors de l’ordinaire, fait vivre sept familles terriennes.

La relève : éveillez les passions
Suivront les témoignages de quatre jeunes entrepreneurs qui raconteront comment ils ont cheminé pour s’établir en agriculture. Le conseiller en gestion du Groupement de gestion agricole de l’Ontario, Luc Gagné, animera les discussions.

Lancement du livre des 75 ans de l’Union des cultivateurs franco-ontariens
Dès 16h00, il sera enfin possible d’apprécier les talents de l’historienne Mme Sylvie Jean qui depuis près d’un an, a consacré l’ensemble de son temps et de son énergie à effectuer la recherche et à rédiger cet ouvrage tant attendu. Fruit du dépouillement de soixante-quinze ans d’archives, l’ouvrage de plus de deux cents pages est rehaussé de nombreuses photographies et de matériel iconographique inédit. C’est à cette occasion que nous sera enfin dévoilé le titre de l’ouvrage !

Sans contredit, le lancement de ce livre apposera en beauté le point final sur une 75ième année remarquablement bien soulignée et si bien commencée avec la grande première de Les noces d’Antoine et Corine, qui restera à jamais associée au faste des célébrations d’ouverture. Dès 17h00, des comédiens de la distribution se joindront à la foule pour animer le cocktail qui promet d’être des plus divertissants.

Après un copieux banquet, les convives pourront apprécier la vivacité et le dynamisme de la conférencière invitée, Mme Andrée Jetté, qui saura autant les faire rire que réfléchir avec sa conférence « Gérer le stress par l’humour ». C’est avec charme, dynamisme et simplicité, qu’elle parle d’événements importants avec son c’ur.

Formée en développement global de l’être humain, Madame Jetté a principalement évolué dans un environnement didactique. Auteure d’écrits et de cassettes audio et vidéo, elle a aussi participé à plusieurs émissions de radio et de télévision. Elle enseigne, par le biais de l’humour, des moyens d’afficher et de faire croître les petits bonheurs.

C’est donc dans la bonne humeur que les agricultrices et les agriculteurs retourneront chez eux, remplis des échos des multiples temps forts de cette journée que que l’on voue déjà à un franc succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *