Le 15 janvier 2003

À l’UCFO : une année 2003 qui commence sous le signe du changement

Par Étienne Alary


Depuis le début de l’année 2003, l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) fonctionne avec une employée en moins. En effet, après plus de trois ans à titre d’agente de développement, Rachelle Des Rochers a annoncé à ses patrons qu’elle quittait ses fonctions afin de retourner aux études.

«C’est avec des sentiments partagés que nous avons appris cette nouvelle. Nous sommes à la fois heureux pour Rachelle qu’elle puisse concrétiser ce projet mais nous sommes également tristes car Rachelle a grandement contribué au développement de l’Union au cours des dernières années», a souligné le directeur général de l’UCFO, Alain Delorme.

En effet, au cours des 37 mois qu’elle a passé à l’Union, Rachelle Des Rochers aura réussi à aller chercher plus de 750 000 $ en subventions par l’entremise de projets divers. «Ces subventions ont permis à l’Union de mettre en place le portail Internet La Voie Agricole, d’assurer un support technique à Agricom et d’aider à la planification à long terme de l’organisme grâce à la fondation Trillium, entre autres», mentionne M. Delorme. «Depuis 1999, ces projets ont permis à la communauté agricole franco-ontarienne de se développer et de prendre sa place dans le monde de l’électronique notamment», ajoute le directeur général de l’UCFO.

Pour la principale intéressée, le retour aux études était un projet qu’elle mijotait depuis longtemps. «Je suis très reconnaissante envers l’Union de m’avoir apporté autant pendant ces trois dernières années. J’appréciais l’atmosphère qui régnait dans l’équipe de travail, l’emplacement du bureau en campagne, sans oublier l’accueil et la collaboration des administrateurs et des membres de l’UCFO» indique Rachelle Des Rochers. «Toutes ces facettes ont contribué à retarder ma décision de concrétiser un projet que je planifiais depuis longtemps, soit retourner aux études», ajoute-t-elle.

Forte d’un baccalauréat en administration et d’un autre en éducation, c’est maintenant au domaine de la biologie, à l’Université Laval de Québec, que s’attaque Rachelle Des Rochers. «La biologie m’a toujours fascinée et je sentais que c’était maintenant ou jamais», souligne Rachelle.

Pour l’UCFO, l’année 2003 s’est donc amorcée avec un processus d’embauche. «Combler le poste d’agent de développement est une priorité. Le poste a été affiché partout en région et même hors région jusqu’au 10 janvier dernier et le processus poursuit son cours», fait remarquer Alain Delorme.
L’équipe de l’UCFO et d’Agricom désire souhaiter la meilleure des chances à Rachelle dans ses projets d’avenir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *