Volume 34 Numéro 05 le 21 octobre 2016

AECG, la Wallonie revient dans les rangs


Le ministre-président de la Wallonie, Paul Magnette.

Par Journal Agricom


Agricom

Les regards demeurent tournés vers l’Union européenne (UE) alors que les négociations entre la Wallonie et les autres membres signataires de l’UE sur l’accord économique et commercial global (AECG) avec le Canada ont connu des progrès.

La Presse Canadienne rapportait par ailleurs, qu’un attaché de presse du gouvernement, Alex Lawrence avait tenu à préciser que le Canada était toujours prêt à signer le traité lorsque l’Europe le sera également.

La semaine dernière, le ministre-président de la Wallonie, Paul Magnette évoquait même la possibilité de demander une renégociation complète de l’Accord.

Hier en entrevue avec Pascale Serret  du journal belge, L’Avenir,  il disait être très heureux du dénouement des discussions en affirmant :  « On a tout obtenu. »

Depuis les discussions ont repris.

« Les régions belges et le gouvernement fédéral ont trouvé jeudi un compromis pour que le traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne puisse être approuvé et signé. Un addendum a été ajouté au texte du CETA pour répondre aux inquiétudes du Parlement wallon, notamment sur l’agriculture et les normes sociales et environnementales, ainsi que sur le mécanisme d’arbitrage (ICS) en cas de conflit entre un investisseur et un État », rapportait le quotidien belge l’Opinion, sous la plume d’Isabelle Marchais.

Rappelons que l’entente commerciale doit obtenir l’appui de chacun des 28 pays de l’Union et celui de la Belgique est conditionnel à l’aval de chacun de ses trois gouvernements régionaux.

L’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne (UE) est un accord qui couvre tous les aspects importants des échanges commerciaux avec l’UE, incluant: les produits et services, l’investissement, les marchés publics et la coopération en matière de réglementation. Selon le gouvernement canadien, L’AECG va permettre au Canada d’avoir accès au plus grand marché du monde, avec ses 500 millions d’habitants répartis dans 28 pays et un PIB combiné de 20 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *