Le 7 avril 2005

AGA de l’UCFO: transmettre la passion

Par Nadia Carrier


L’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) a tenu sa 76ième assemblée générale au Club de Golf La Cité le 31 mars dernier. Sous le thème, La relève: Éveillez les passions !, les congressistes ont pu assister, tout au long de la journée à des conférences et animations portant sur les facteurs essentiels à la réussite d’un transfert de ferme et de l’établissement en agriculture.

« Il faut transmettre notre passion pour notre profession à notre relève et à tous ceux qui veulent l’exercer, il faut aussi appuyer les regroupements de producteurs qui favorisent une mise en marché local et un contact direct avec le consommateur.» a mentionné Pierre Bercier, président de l’UCFO dans son rapport du président.

L’Assemblée a aussi procédé à l’élection de cinq nouveaux administrateurs. Un fait qui ne s’était pas vu depuis plusieurs années. La preuve que la passion s’est bien transmise aujourd’hui!

Le Conseil d’administration pour l’année 2005 est composé du président, Pierre Bercier et de 10 administrateurs:

Denis Bourdeau, Embrun; Normand Brunette, St-Eugène (élu); Étienne Séguin, St-Pascal-Baylon; Robert Dessaint, Sarsfield (réélu); Robert Chauvin, Pointe-aux Roches; Bernadette Henrard, Curran (réélue); Albert Gauthier, Earlton; Jocelyn Levac, Alfred (élu); Gérald Beaudry, Verner; Jan Daniel Etter, Sarsfield (élu).

Le conseil exécutif sera élu à la prochaine rencontre du Conseil d’administration.

Les résolutions de l’UCFO
Lors de sa 76ième assemblée générale, l’UCFO a présenté une liste de résolutions visant à s’assurer de la conformité de ses actions en vertu des attentes de ses membres. Toutes ont été adoptées à l’unanimité et comme l’a indiqué la directrice générale de l’UCFO, Nadia Carrier, ces résolutions sont des appuis importants lorsque l’Union a à défendre un dossier, puisqu’elles expriment la volonté d’un nombre important de citoyennes et de citoyens. De la même façon, ces résolutions permettent à l’UCFO d’entreprendre certaines démarches ou projets avec la certitude qu’elle a l’aval de ses membres.

Voici donc ce qui a été adopté:

– Que l’Union des cultivateurs franco-ontariens travaille de concert avec la Fédération de l’Agriculture de l’Ontario afin d’établir la livraison de permis spéciaux pour les transports de marchandises reliées à l’exploitation d’entreprises agricoles.

– Que l’UCFO continue à travailler à la défense et à la promotion des intérêts socioculturels et économiques des communautés francophones agricoles et rurales de l’Ontario et qu’elle soit reconnue comme la référence francophone en développement agricole et agroalimentaire durable en Ontario et un leader incontournable en développement rural en milieu franco-ontarien.

– Que l’UCFO effectue la promotion d’une voix unifiée en Ontario.

– Que l’Union des cultivateurs franco-ontariens milite avec les autres associations pour une agriculture équitable et durable.

– Que l’AGA de l’UCFO soit prévue plus tôt dans les années à venir.

– Que l’Union des cultivateurs franco-ontariens agisse de façon proactive quant à la livraison des services en français destinés aux agriculteurs et que l’UCFO fasse par la même occasion la promotion de la langue française.

– Que l’Union des cultivateurs franco-ontariens agissent à faire valoir le Collège en travaillant de pair avec le Conseil communautaire afin que les activités du Collège reflètent les besoins de la population agricole franco-ontarienne et en faisant la promotion des activités du Collège auprès de la communauté agricole.

– Que l’Union des cultivateurs franco-ontariens appuie et aide les producteurs agricoles à former des regroupements dans le but de contrôler la transformation de leurs produits et qu’avec l’aide du Conseil de la coopération de l’Ontario, elle contribue à faire connaître la formule coopérative.

– Que l’UCFO compile des données récentes et pertinentes et qu’elle en recueille de nouvelles afin d’obtenir un profil socio-économique des collectivités agricoles francophones de l’Ontario qui l’aidera à mettre sur pied des projets novateurs qui auront des effets durables.

– Que l’UCFO trouve des moyens pour effectuer des études de faisabilité pour l’élaboration de nouveaux produits à partir entre autres, de lait ou encore de grains etc.

– Que l’UCFO travaille avec les autres organisations agricoles en vue d’envoyer des messages clairs et efficaces aux consommateurs et qu’elle travaille dans le but d’obtenir un agent des communications qui travaillerait à cette fin.

– Que l’UCFO supporte davantage les groupements de producteurs comme par exemple, le Groupement de gestion de l’Ontario, le Groupement de gestion agroenvironnementale de l’Ontario ou la coopérative AgriNat et qu’à cet effet, l’UCFO développe une expertise en développement communautaire et coopératif.

– Que l’UCFO travaille avec les associations agricoles et les instances gouvernementales à instaurer un mécanisme permettant aux agriculteurs qui s’établissent d’obtenir un support financier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *