Le 4 septembre 2002

Agri-Tour : c’est reparti !

Par Étienne Alary


La coordonnatrice d’Agri-Tour, Suzanne Lavoie, explique les détails entourant l’édition 2002 de cette activité.

Pour une septième année consécutive, l’aventure Agri-Tour recommence de plus belle. Cette année, cette activité se déroulera les fins de semaine des 7-8 et des 14-15 septembre. Afin de donner le coup d’envoi à cette nouvelle édition, les producteurs participants avaient convié les gens de la presse à une présentation qui s’est tenu le 26 août dernier à la Ferme Proulx de Cumberland.

«À l’aube d’Agri-Tour, il y a beaucoup d’enthousiasme du côté des producteurs. Même si le Collège d’Alfred s’est retiré de l’organisation de l’activité, les producteurs ont su s’engager. Ils se sont dit : Oui ça vaut la peine !», de souligner la coordonnatrice d’Agri-Tour 2002, Suzanne Lavoie.

Cette année, ce sont 12 fermes qui participent au circuit Agri-tour. «À chaque année, si l’on fait abstraction de la première année où il y avait eu seulement 10 fermes, Agri-Tour a toujours su regrouper entre 12 et 17 fermes», annonce Mme Lavoie.

Plusieurs facteurs expliquent ce changement dans le nombre de fermes participantes. «Chaque producteur a ses raisons de se retirer ou de revenir d’une année à l’autre. Disons qu’avant tout, Agri-Tour c’est beaucoup de travail pour les producteurs qui y participent», souligne Suzanne Lavoie.

Cependant, ce travail acharné a très souvent des retombées pour le futur. «C’est l’occasion de vendre l’entreprise et ses attraits pour le futur. Pour que les visiteurs reviennent», mentionne-t-elle.
Vente de passeports

Une nouveauté de la 7e édition d’Agri-Tour est l’instauration d’un système de vente de passeports. «La vente de passeports, c’est une façon pour le producteur de s’assurer un revenu de chacune des visites. Pour le visiteur, c’est un moyen qui lui permet d’économiser des sous», fait remarquer Suzanne Lavoie.

Les producteurs ne croient pas que cette nouveauté amènera une baisse de l’achalandage à leur ferme. «Les visiteurs qui veulent visiter une seule ferme ont le choix de payer le coût fixe de cette ferme. Par contre, pour ceux qui visitent à chaque année plusieurs fermes, ce sera plus économique de se procurer le passeport au coût de 10 $ pour le passeport adulte et de 8 $ pour le passeport pour enfant», soutient la coordonnatrice d’Agri-Tour 2002.

«La venue du passeport va peut être inciter aussi les gens à visiter un plus grand nombre de ferme», indique Dennis Taylor de Cannamore Orchard, situé à Crysler.

Les participants
Parmi les fermes participantes, on retrouve des producteurs de vin (Vignoble Château Bourget et Strathmore Orchard & Winery), d’agneau (Country Lane Farm), de canard (Ferme Mariposa), de truite (Pisciculture Outaouais), de caille (Ferme Ô Saule), d’alpaga (Domaine Pré d’Or et Sandy Ridge Farms), de faisan (Ferme de faisans MMF), de pomme (Cannamore Orchard), de fruit et légume (Ferme Proulx) et de cerf rouge (Lindenlee Red Deer Farm).

«Un des objectifs d’Agri-Tour est de donner l’occasion au grand public de venir voir et de constater comment on pratique l’élevage ou la production de différents produits agricoles», souligne Sondra Brewin, productrice de cerf rouge à Dalkeith.

Il est possible de se procurer des passeports pour Agri-Tour en contactant les Comtés unis de Prescott et Russell au 1-800-361-7439. «Chaque ferme du circuit Agri-Tour aura des passeports en sa possession. Il sera donc possible pour les visiteurs d’acheter leur passeport lors de leur première visite», conclut Suzanne Lavoie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *