Le 17 mars 2005

André Chabot est reçu à l’Ordre de la francophonie de Prescott-Russell

Par Pierre Glaude


Dans le cadre du septième Banquet de la francophonie de Prescott-Russell qui avait lieu samedi, le 5 mars dernier à Embrun, l’agriculteur à la retraite, André Chabot a été admis à l’Ordre de la francophonie de Prescott-Russell.

Celui qui dit souvent à la blague qu’il est diplômé de « l’Université de Clarence Creek » s’est dit tout particulièrement ému d’être honoré au même titre que des personnalités bien connues de la communauté franco-ontarienne.

En effet, au cours de la même cérémonie, d’éminentes personnalités ont été reçues à cet ordre prestigieux. Il s’agit de l’avocat Ronald Caza qui a défendu avec succès la cause de l’Hôpital Montfort, de Sylvain Charlebois qui a réussi le tour de force de mettre sur pied le spectacle l’Écho d’un peuple, de Stephen Virc le forestier-environnementaliste qui a fondé plusieurs associations francophones servant à promouvoir et à gérer l’héritage naturel de la région, de Richard Thain un dentiste francophile d’Embrun qui se fait un point d’honneur de servir ses clients en français et de Jean Poirier qu’on peut probablement qualifier de plus grand champion de la francophonie ontarienne.

Trois personnes ont reçu le prix jeunesse Thomas Godefroy. Il s’agit de la chanteuse bien connue Véronique Dicaire, de Geneviève Latour et de Vanessa Racine.

Un leader agricole francophone
C’est surtout dans le secteur agricole francophone que l’ancien producteur laitier et de grandes cultures a fait sa marque. Impliqué dans diverses organisations agricoles et rurales telles que la Jeunesse rurale catholique et les associations sols et récoltes depuis son tout jeune âge, c’est surtout durant ses six années à la présidence de l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) qu’André Chabot s’est illustré. Durant son mandat en 1993, l’UCFO a réalisé le tour de force de se faire reconnaître officiellement par le gouvernement de l’Ontario dans le cadre de la Loi sur le financement stable des organisations agricoles et en 1996 elle signait une entente historique avec l’Université de Guelph pour garantir la survie et l’épanouissement du Collège d’Alfred.

Son engagement agricole est cependant plus vaste. Il a siégé durant plusieurs années sur le conseil d’administration du Groupement de gestion agricole André Demers et sur le conseil d’administration de la Coopérative agricole d’Embrun dont il a assumé la présidence pendant un terme. Il a aussi été un des membres fondateurs du Conseil communautaire du Collège d’Alfred et il est depuis de nombreuses années un des administrateurs de la Prescott Mutual Insurance Co.

Depuis qu’il a pris sa retraite de la ferme pour des raisons de santé, il s’implique beaucoup dans le secteur culturel tout en continuant de travailler à temps partiel à l’UCFO à titre de relationniste. Alors qu’il était au conseil d’administration de l’ACFO de Prescott-Russell, il a conçu avec Jean Poirier l’idée du Banquet de la francophonie. L’an passé il s’est fortement investi à titre de bénévole dans l’Écho d’un peuple et dans la comédie musicale du 75e anniversaire de l’UCFO: Les noces d’Antoine et Corine.

André Chabot est reconnu pour sa sociabilité et ses talents de motivateur et de rassembleur et c’est un travailleur engagé et infatigable. Il maîtrise l’humour d’une façon peu commune, ce qui en fait un maître de cérémonie hors pair très sollicité.

Bravo André. Tous tes amis et tous tes admirateurs et admiratrices se joignent à nous pour t?offrir nos plus sincères félicitations pour cet honneur bien mérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *