Volume 28 Numéro 20 Le 15 juin 2011

Assemblée de la francophonie de l’Ontario Rassemblement annuel 2011 « Tisser des liens »

Par Josée Bellehumeur, agente de liaison (région Nord)


Les 9, 10 et 11 juin derniers avait lieu le Rassemblement annuel 2011 ‘Tisser des liens’ à North Bay.  Quelque 150 participants venus des quatre coins de la province ont participé à divers ateliers, conférences, activités culturelles et formations.  Ce rassemblement a permis de créer un milieu d’échange pour les francophones et les francophiles ontariens, ainsi que de ‘Tisser des liens’ afin que ceux-ci puissent mieux se connaître et faire grandir la communauté.

 

Le rassemblement à débuter par un cocktail dînatoire pendant lequel Monsieur Denis Vaillancourt, président de l’Assemblée a accueilli les participants avec enthousiasme. S’en est suivi d’un mot de Mme Madelaine Meilleur, ministre déléguée aux Affaires francophones. Puis, la soirée a été lancée avec un grand débat, intitulé « Au-delà des étiquettes », animé par Éric Robitaille, animateur radiophonique à Radio-Canada, à Sudbury.  Monsieur Benoît Pelletier, ancien ministre québécois de la Francophonie canadienne et conférencier principal de cette soirée a souligné la richesse de la diversité qui compose la francophonie. Il a également insisté sur l’importance pour les francophones d’unir leurs forces.

 

Un grand débat sur les étiquettes a eu lieu entre différents intervenants de la communauté francophone : Monsieur Ronald F. Caza, avocat chez Heenan Blaikie, Melchior Mbonimpa, professeur de théologie et de sociologie à l’université Laurentienne, Alain Bushon, vice-président du MREF, Stéphane Gauthier, directeur général du Carrefour francophone à Sudbury, Carole Myre, comédienne et metteure en scène et Paul Lefebvre, propriétaire de la station Le loup FM et du journal Le Voyageur à Sudbury.

Les intervenants ont échangé sur les « étiquettes » couramment utilisées dans la société et sur leur signification. Le constat auquel ils en sont venus a inspiré des participants et l’auditoire à reconnaître que les étiquettes sont nécessaires pour apprendre d’où chacun vient, mais que finalement, tous travaillent vers le même objectif : celui d’unir leurs efforts afin de renforcer l’Ontario français.

 

Le lendemain, les participants ont pris connaissance du Plan stratégique communautaire de l’Ontario français 2011-2016.  Solidaire, engagée et diversifiée : la communauté franco-ontarienne contribue à la vitalité de l’Ontario. Ce plan est axé autour d’une vision commune sur l’avenir de la francophonie en Ontario. « Ce PSC est une boussole et une feuille de route que la communauté et les organismes se sont données. L’exercice nous a permis à tous et à toutes de construire une carte routière pour les cinq prochaines années en passant du ‘je’ au ‘nous’ pour formuler nos priorités.  Ce plan appartient à la communauté et nous avons donc commencé à repasser du ‘nous’ au ‘je’ pour aligner nos engagements individuels » a expliqué le président de l’AFO, Denis Vaillancourt.

 

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario a également dévoilé sa nouvelle image : le « A » de l’Assemblée et les liens intrinsèques qui l’unissent avec le trille, fleur officielle de l’Ontario, et le lys, symbole de la francophonie.  De plus, l’organisme a annoncé la mise en place d’un nouveau concours dans le cadre du Jour des Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes.  Plus de détails peuvent être trouvés sue le site Web de l’organisme, au www.monassemblee.ca.

Un souper spectacle haut en couleur, présentant des arts de la danse, du domaine médiatique, du théâtre et de la musique, a conclu cette journée fort intéressante.  Animé par l’artiste franco-ontarienne Annick Léger, le spectacle a mis en vedette Akeem Ouellet, les Gens du Nord, Lana Morton et la formation En Bref. Un clip intitulé « Capable/pas capable », produit par l’Association ontarienne des sourds francophones, a également été présenté.

 

Enfin, la 6e assemblée générale annuelle de l’AFO a conclu ce rassemblement. Les participants ont pu constater le travail accompli en 2010-2011 et des défis qui restent à venir pour la prochaine année en cours!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *