Volume 28 Numéro 07 Le 18 novembre 2010

Beau’s All Natural Brewing Co: c’est plus que de la petite bière !

Par Christine Rieux, collaboration spéciale


Les amateurs de Beau’s peuvent visiter la brasserie, assister à un spectacle musical mensuel, profiter de la terrasse et du BBQ en été ou simplement prendre une bière en compagnie du propriétaire Tim Beauchesne. Photo C.Rieux.

La famille Beauchesne de Vankleek Hill n’a pas froid aux yeux. En quatre ans, avec seulement quatre ingrédients – eau, orge, houblon et levure – elle a offert aux Ontariens de l’Est une micro-brasserie bien à eux.
Voici une entrevue réalisée avec Tim Beauchesne, instigateur de Beau’s All Natural Brewing Co., pour qui, patrimoine régional et bon goût peuvent faire bon ménage.

Quelle est la place du patrimoine dans la mise en marché de vos bières’
Le Festival international de jazz d’Ottawa nous a offert un contrat d’exclusivité en 2007. Nous voulions offrir aux festivaliers une bière saisonnière complémentaire à notre bière la plus connue. La Festiv-Ale a vu le jour. Pour les autres saisons, nous nous sommes laissés inspirés par la région. La bière d’hiver Bog Water est un hommage à la tourbière d’Alfred. Elle est confectionnée avec des myrtilles sauvages poussant dans les marais. C’est une recette datant du 15e siècle où l’on remplaçait l’houblon par les myrtilles. La commercialisation de la bière rime avec la promotion doeun sentiment d’appartenance et de fierté. Les clients font partie de notre entreprise familiale.

Votre bière fanion, la Lug•Tread, est certifiée biologique. Pourquoi la commercialiser sous l’appellation naturelle plutôt que biologique?
Une bière certifiée biologique n’est pas nécessairement naturelle. Certains brasseurs biologiques ajoutent du sirop de maïs biologique à leur procédé de fabrication. Ce n’est pas notre cas. Nous offrons à nos client un produit naturel composé de quatre ingrédients. La certification biologique est une valeur ajoutée, mais bon goût et le caractère naturel de nos produits seront toujours mis à l’avant-plan.

Quelle couleur prend la valeur ajoutée chez Beau’s’
L’intégration dans la communauté. Nous avons fait appel au Collège Algonquin d’Ottawa pour faire une étude de marché avant de nous lancer en affaires. Nous sommes la première compagnie dans l’Est ontarien à faire partie du programme de vérification de l’efficacité énergétique offert par le Guelph Food and Technology Centre. Cette implication nous permet d’économiser en frais énergétiques. C’est une façon concrète de démontrer notre souci envers la protection de l’environnement. Un système de retour de bouteilles a été mis au point avec l’Opération rentrer au foyer. Cet organisme emploi des jeunes à risque et sans foyer de la région d’Ottawa. Ces gestes nous permettent de redonner à la communauté.

La communauté vous retourne-t-elle la faveur?
Elle nous encourage depuis le début. Lors de notre ouverture le 1er juillet 2006, nous avons vendu toute notre bière dès la première journée. Les 2 et 3 octobre derniers a eu lieu notre 2e Oktoberfest sur les terrains de l’exposition agricole de Vankleek Hill. Quelque 6000 participants se sont déplacés pour déguster de la bière, s’amuser et amasser des fonds pour les organismes du coin. Nous avons dépassé notre objectif en recueillant 26 000$ pour Centraide, Canadian Organic Week et la Vankleek Hill Agricultural Society. Ces gestes démontrent quoeune relation de mutualisme peut exister entre une entreprise et sa communauté.

Qu’en est-il de votre implication sur la scène agricole?
Nous sommes membre de la Fédération de l’agriculture de l’Ontario (FAO) et participons à Agri-Tour. Dernièrement, un partenariat a été établi avec une entreprise agricole du coin. Elle nous fournira du houblon d’ici deux à trois ans. De plus, toute la drèche de Beau’s est envoyée à un éleveur biologique. Une de nos bières contient 25% d’orge cultivée dans l’Est ontarien. Dans les années à venir, nous aimerions produire une bière faite entièrement avec de l’orge locale. Les agriculteurs d’ici ont l’habitude avec l’orge de provende. Cependant, la production d’orge brassicole est plus ardue. Nous voulons encourager la production locale sans toutefois sacrifier le goût du produit fini. Avec le temps, il sera possible d’y arriver.

À l’instar des fermes familiales, Beau’s All Natural comportait cinq employés en 2006. L’équipe est maintenant composée doeune quarantaine de salariés. Est-il difficile de rester petit dans le marché fleurissant de la micro-brasserie?
La demande pour nos produits ne cesse de grandir. Pour faire face à cet engouement, nous avons embauché davantage de membres de la famille proche et éloignée. Nous investirons près doeun million de dollars en équipement dans les deux prochaines années. Nous cherchons à remplir la demande grandissante, mais pas à tout prix. Ici, les membres de l’équipe portent des noms, pas des titres. La ligne de conduite est claire en présence de différends. Les portes sont toujours ouvertes à la discussion’ Sauf à la table lors de festivités familiales.

Qu’est-ce qui vous distingue des autres micro-brasseries’
Nous disons à nos clients que le naturel goûte meilleur et c’est vrai. Toutes nos bières ont été développées par le maître brasseur Matthew O’Hara. Chaque recette est éprouvée par des tests à l’aveuglette soumis à des tiers partis. C’est pourquoi notre bière emblème est certifiée biologique. Les évaluateurs l’avait choisie au détriment de la bière conventionnelle. Côté marketing, mon fils et moi avons sillonné toutes les rues d’Ottawa à pied afin de rencontrer les restaurateurs et propriétaires de bars. Cette approche personnalisée nous confère notre unicité.

La micro-brasserie sied dans les locaux où était située votre ancienne entreprise de finissage du cuir pendant près de vingt ans. Quels atouts professionnels avez-vous conservé dans cette nouvelle odyssée?
L’industrie du textile était en forte décroissance lorsque j’ai fermé boutique. C’était devenu impossible d’y appliquer une vision à long terme. La transition à l’industrie agroalimentaire n’a pas été facile. J’ai dû tout réapprendre sans toutefois aspirer devenir fin connaisseur. En tant qu’entrepreneur, je reconnais l’importance de s’entourer d’experts. Notre maître brasseur et notre graphiste ont d’abord été embauchés à contrat. Maintenant, ils ont des postes au sein de l’entreprise. Il est important de visualiser l’avenir en affaires. On y va tranquillement, mais sûrement.

À quoi ressemblera Beau’s All Natural Brewery Co. dans dix ans’
Mes enfants aiment la bière. [Rires] C’est pourquoi ils ont accepté ce périple. Nous nous questionnons présentement sur la part de marché que nous souhaitons occuper. Nous voulons grandir tout en conservant le précieux caractère familial. Je ne m’en plains pas. C’est plus stimulant de pourvoir à une demande grandissante que décroissante.

Coordonnées : Beaus All Natural Brewing Company, 10 Terry Fox Drive, Vankleek Hill, ON tél : 866-585-BEER (2337) ou (613) 678-2799, courriel : ohyeah@beaus.ca, horaire: ouvert de 10h à 18h toute la semaine. Visite guidée gratuite de 13h30 à 14h30, du lundi au vendredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *