Volume 26 Numéro 09 Le 17 décembre 2008

Belle fin d’année à la Fromagerie St-Albert!

Par Pierre-Alain Blais, rédacteur en chef


Le président de la coopérative St-Albert, Jean Gour, le député provincial de la circonscription, Jean-Marc Lalonde et le directeur général de la fromagerie St-Albert, Réjean Ouimet. Photo Agricom

Le Père Noël est passé par la fabrique de fromage et de curds délicieux du petit village enneigé de St-Albert, vendredi dernier. Et dans son sac, une belle grosse subvention d’un peu plus de 1,3 million de dollars venant appuyer les efforts de Réjean Ouimet, de son conseil d’administration et des employés de la Fromagerie coopérative de St-Albert.

Eh oui! Vous avez bien lu, la subvention promise par le gouvernement McGuinty est de 1 375 000 dollars et sera répartie sur cinq ans.

Elle viendra aider la petite coopérative à devenir? moins petite et moins artisanale, à étendre son marché vers le Sud-Ouest, passé Toronto jusqu’au Niagara, à moderniser et à automatiser ses opérations fromagères, à créer de nouveaux emplois et à en sécuriser d’autres, un projet d’expansion ambitieux qui devrait totaliser les 9-10 millions de dollars quand tout sera terminé dans quelques années.

Les fonds proviennent d’un tout nouveau Fonds de développement de l’Est de l’Ontario, dont la fromagerie est la toute première et de loin la plus importante bénéficiaire, aux dires du député Jean-Marc Lalonde qui en a fait l’annonce.

Il s’agit d’un fonds pour le développement des infrastructures de production, créer des emplois stables et qui vient récompenser la « gestion efficace » (smart management) dont fait preuve l’équipe de M. Ouimet et la coopérative.

Six autres subventions au titre du Fonds de développement devraient être annoncées au cours des prochaines semaines « grâce à la participation active de nos maires qui travaillent ensemble », mentionne M. Lalonde, comme quoi ce sera Noël véritablement pour longtemps dans l’Est ontarien!

Le projet de St-Albert

Le directeur général, Réjean Ouimet, a donné une brève mise à jour du projet d’expansion qu’il pilote depuis presque un an à la fromagerie. La coquille d’une nouvelle bâtisse est déjà terminée, aux plafonds de 45′ de haut, afin d’accueillir des « tours à fromage » qui doivent y être installées après les Fêtes.

Ces tours permettront dans un premier temps de rendre le travail « un peu moins physique », en permettant de mieux automatiser la coupe des fromages qui étaient auparavant placés dans des moules, lourds et encombrants. On fera également l’acquisition de trois bassins de coagulation de 15 000 litres chacun, ce qui rendra le travail des employées encore plus efficace.

Avec les gains d’efficacité et de sécurité, la direction de la fromagerie compte acquérir plus de quota de lait de transformation, « en majeure partie de petites fromageries qui ont eu des difficultés à s’ajuster aux nouvelles règles de fonctionnement en Ontario », commente M. Ouimet, qui se dit à l’affût d’occasions d’acquérir des quotas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *