Volume 29 Numéro 06 Le 2 novembre 2011

Braise d’automne en fête


Photo : de gauche à droite M. Denis Perrault, président de la Fondation du Collège d'Alfred, M. Jacques Lepage, chef cuisinier de la Cuisine Jean Bernard, M. Tom Manley, président du Conseil communautaire Campus d'Alfred, Dr. Renée Bergeron, directrice d

Par Agricom
redaction@journalagricom.ca


Les braises chauffaient jeudi 20 octobre dernier dans la salle où plus d’une centaine de convives étaient venus célébrer le 30e anniversaire du Campus d’Alfred. Se voulant une fête pour souligner l’importance de la communauté à la croissance du Campus, l’édition de Braises d’automne 2011 revêtait un air de fête sans pareil. La joie d’avoir tenu bon pendant trente ans était palpable!

Dr. Renée Bergeron, la directrice du Campus d’Alfred depuis 2007, a soulevé l’apport important de toute la communauté, de sa persévérance, de l’engagement indéfectible du personnel et de l’appui des donateurs dans la réussite du premier collège de langue française en Ontario.

Comme Braises d’automne se veut également une activité de collecte de fonds pour la Fondation du Collège d’Alfred, le président, M. Denis Perrault, a pris la parole. Il a remémoré quelques faits saillants de la vie du Campus, ayant lui-même participé à des moments très tendus, entre autres, lors de menaces de fermeture du collège.  Il a également valorisé la contribution de M. Omer Deslauriers, un joueur clef à la réalisation du premier collège francophone, alors qu’il était président du Conseil des  Affaires franco-ontariennes et de M. Jean Poirier, agent de développement de l’ACFO de Prescott-Russell. « You, French will never have your college…» ((Lorne Henderson, ministre de l’Agriculture, 1979) est inscrit à tout jamais dans le cœur de l’établissement francophone en milieu rural.

Les trente bougies ont été soufflées alors que les convives chantaient avec fierté Gens du pays, c’est votre tour de vous laisser parler d’amour! La soirée s’est terminée alors que M. Perrault a  souhaité longue vie au Campus d’Alfred et… un avenir plus facile!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *