Volume 26 Numéro 08 Le 3 décembre 2008

Calendrier agricole 2009 de l’OFAC : Les visages de la ferme

Par Marc Dumont, collaborateur régional


Yves Gauthier d’Earlton au Témiskaming représente les producteurs laitiers dans le calendrier du Conseil des productions animales de l’Ontario pour le mois de juin 2009.

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation du Conseil des productions animales de l’Ontario (Ontario Farm Animal Council), il y a cette année une photo d’un agriculteur du Nord de l’Ontario dans le calendrier 2009. En effet, la photo d’Yves Gauthier d’Earlton au Témiskaming annonce le mois de juin.

Dans une entrevue avec Agricom, Yves Gauthier affirme sans hésiter qu’il est fier de représenter les producteurs laitiers de l’Ontario dans un projet qui vise à éliminer les stéréotypes au sujet de qui sont les agriculteurs et ce qu’ils ont l’air.

De continuer Yves: « Je pense que lorsque vous tournerez les pages de ce calendrier, vous verrez qu’il n’y a rien de typique ou d’ordinaire quand il est question d’agriculteurs ou d’agricultrices aujourd’hui.
Nous sommes vraiment très différents les uns des autres. »

Yves Gauthier vous dira qu’il a trouvé l’expérience très intéressante et que ce fut aussi l’occasion de belles rencontres. Puis, il a pu constater de lui-même que pour produire un calendrier bien fait, il faut beaucoup de travail.

Ce calendrier est le quatrième du Conseil des productions animales de l’Ontario qui veut redonner la place qui revient aux personnes qui travaillent en agriculture. Son slogan en fait foi: « De connaître ces agriculteurs, c’est de connaître votre nourriture ».

Le Conseil est la voix des productions animales à la ferme et il représente 40 000 producteurs de bovins, des aviculteurs, des associations et des entreprises. Il a le rôle de champion sur certains sujets comme le bien-être des animaux, la sécurité alimentaire, les biotechnologies et l’environnement.

Pour Yves Gauthier, Monsieur juin 2009 dans le calendrier: « On a besoin que le monde comprenne les vrais données. Nous ne sommes pas des gens qui n’aimons pas les animaux. C’est le contraire! Puis ce n’est pas vrai qu’on épuise les sols. Il y a de l’éducation à faire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *