Volume 35 Numéro 09 Le 15 décembre 2017

Carole Boucher nommée pour la région de la Grande enclave argileuse


Carole Boucher est la nouvelle agente de développement économique en agriculture pour la région de la Grande enclave argileuse. Photo: Courtoisie.

Marc Dumont

Par Marc Dumont
Correspondant – Nord de l'Ontario
info@journalagricom.ca


Nouvelle agente de développement économique en agriculture pour la région de la Grande enclave argileuse, Carole Boucher se réjouit de sa position au sein du MAAARO. « Je suis choyée de pouvoir faire ce qui me passionne », dit-elle. Cette nomination s’inscrit dans la volonté du ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario (MAAARO) de développer le potentiel agricole du district de Cochrane qui s’étend de Matheson à Hearst.

Mme Boucher arrive avec une formation en gestion de la forêt, des poissons et des animaux sauvages du Collège Boréal. Puis, elle a étudié en géographie et en géologie. En 2015-16, elle a entamé des études en développement économique avec  l’Université de Waterloo. De plus, elle s’apprête à terminer un baccalauréat en études autochtones avec l’Université Laurentienne.

Sur le terrain, elle a passé 13 ans au sein du ministère des Richesses naturelles, dont les trois dernières au bureau du développement du Nord. C’est surtout là qu’elle s’est familiarisée avec les enjeux en agriculture de la région. « Là, j’ai vraiment trouvé ma place! Tout ce que j’ai appris dans la vie semble m’avoir orientée vers ce poste. C’est excitant d’aider les fermiers à commencer en agriculture, à agrandir leur ferme ou à les aider à obtenir des subventions. C’est aussi excitant de participer au programme du MAAARO pour rouvrir la vaste région cultivable du Nord-Est de l’Ontario à une production de bœuf. »

Mme Boucher affirme qu’elle est là pour y rester. « On est bien dans le Nord.  Il y a une qualité de vie importante pour moi. C’est un milieu sécuritaire et j’admire les gens qui sont plaisants, travaillants et persévérants. »  La pêche, la chasse, le ski de fond et le camping en famille avec son mari et ses deux enfants font partie de ce mode de vie nordique qu’elle apprécie tant.

« Je suis vraiment une fille du Nord », conclut-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *