Le 3 novembre 2004

Collège d’Alfred: projet de mentorat pour faciliter l’entrepreneurship agricole

Par Nadia Carrier


Grâce à une contribution du Conseil canadien de la gestion agricole et en partenariat avec le Réseau des jeunes entrepreneurs en agroalimentaire, le Collège d’Alfred de l’Université de Guelph lance un projet pilote de mentorat dans l’Est de l’Ontario. L’initiative portant le nom de Deux fois mieux!, mettra en lien une trentaine de personnes sous forme de tandem dans le but de faciliter le transfert de connaissances pratiques et d’expériences en affaires.

Ce projet s’insère d’ailleurs dans une des actions stratégiques qui avaient été identifiées dans les réflexions et les travaux de groupes portant sur la planification stratégique 2004-2008 du Collège d’Alfred, soit celle de faire du Collège un campus entrepreneurial. L’idée est de créer un cadre d’apprentissage novateur en utilisant le réseau des anciens ainsi que des mentors pour amener une ambiance d’entrepreneurship et d’innovation autour du Collège.

L’initiative bénéficiera aux jeunes entrepreneurs qui pourront se prévaloir des conseils et des encouragements de personnes ressources impliquées dans les mêmes sphères d’affaires que celles dont ils font ou veulent faire partie.

De leur côté, les mentors en profiteront aussi car, non seulement, cela leur permettra de contribuer à la formation de leaders, mais cela leur donnera l’occasion d’être en contact avec de nouvelles idées et de nouvelles façons de penser à l’agriculture et l’agroalimentaire d’aujourd’hui. Au cours des prochains mois, les tandems se rencontreront durant une trentaine d’heures.

Le projet s’adresse autant à des étudiants qu’à de futurs ou de nouveaux entrepreneurs. Voilà là un bel exemple d’innovation qui amènera la synergie qui existe autour du Collège à un autre niveau, permettant à la communauté agricole francophone de se dynamiser encore davantage.

Un enseignement flexible
D’autre part, le plan stratégique pour le Collège d’Alfred fait état d’autres orientations qui lui permettront sûrement de se positionner avantageusement tant sur le plan régional qu’international. Notamment, on remarquera que les méthodes d’apprentissage et d’enseignement privilégieront l’apprenant dans les modes de livraison des cours. En d’autres mots, en offrant un enseignement flexible et adapté, le Collège permettra à l’étudiant de développer son sens de la créativité et une volonté d’apprendre davantage.

Quant au secteur de la recherche, la volonté est d’accroître les activités en recherche appliquée, dans les domaines qui touchent les communautés rurales et la société en général, plus particulièrement dans ceux où l’équipe a une expertise particulière qui pourra être positionnée aux niveaux national et international. Les liens entre les chercheurs, la formation, l’industrie et les communautés seront par ailleurs renforcés.

C’est donc dans un cadre stratégique assez souple que se propose d’évoluer le Collège d’Alfred au cours des quatre prochaines années, mais qui néanmoins permet la mise sur pied de projets concrets ayant des résultats probants tels que celui de mentorat ou encore celui du passage du complexe laitier traditionnel à la production laitière biologique. Plusieurs autres projets et activités sont en préparation faisant toujours état de partenariats solides et durables avec des associations piliers comme l’Union des cultivateurs franco-ontariens.

Encore une fois, le Collège d’Alfred devient une véritable source d’innovation pour toute la communauté agricole franco-ontarienne, cette fois, en se taillant une place à un autre niveau que celui de la maison d’enseignement.

Dans une économie rurale en mouvance, la présence du Collège d’Alfred dans l’Est ontarien est un atout majeur pour la consolidation des forces relatives au secteur agricole et à celui de l’agroalimentaire.

Incidemment, le Collège d’Alfred est à la recherche de mentors et de participants voyez l’annonce en bas de page, avis aux intéressés!

Nadia Carrier est directrice générale à l’Union des cultivateurs franco-ontariens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *