Volume 35 Numéro 13 Le 2 mars 2018

Comme l’hirondelle, il annonce le printemps


Le président du Salon agricole de la vallée de l'Outaouais, David Blair invite les gens en grand nombre, les 13, 14 et 15 mars au EY Centre.

Par Chantal Quirion


Les organisateurs sont fébriles à l’approche du Salon agricole de la vallée de l’Outaouais qui se tiendra les 13, 14 et 15 mars prochains à l’EY Centre à Ottawa.

Depuis 91 ans, les Producteurs de semences de la Vallée de l’Outaouais relèvent le défi avec brio en réunissant sous le même toit les acteurs clés du développement agricole, que ce soit les représentants des ministères concernés, les entrepreneurs en construction, le milieu financier, tant du côté des assurances que du côté bancaire, ou encore, les innombrables détaillants de machinerie et d’équipement dans tous les domaines de production.  Bref il n’y a pas de domaines qui ne soient pas représentés. L’alimentation animale n’est pas en reste comme tous les aspects reliés aux cultures. En fait, le centre d’exposition avec ses 150 000 pieds carrés, dont sa salle principale de 120 000 pieds carrés débordera littéralement de rutilantes machines à faire rêver les grands comme les petits. Il s’agit sans aucun doute, du grand rendez-vous des agriculteurs de l’Est ontarien avant la reprise vitesse grand V des travaux aux champs.

Ils sont environ 12 000 personnes chaque année à franchir le seuil de la porte, pour échanger à leur guise avec plus de 340 exposants. Et si le centre était plus grand, il y en aurait d’autres, car la liste d’attente est longue de ces gens qui voudraient profiter de la tribune exceptionnelle qu’offre cet événement agricole qui se tient dans la Capitale nationale.

Une programmation variée

Au cœur du Salon, le savoir-faire et la tradition d’excellence qui se perpétue de génération en génération au sein de la communauté agricole s’expriment de belle façon lors des jugements de grains et l’encan de semences primées. Ce volet est particulièrement imposant au Salon agricole de la vallée de l’Outaouais. La programmation détaillée est disponible sur le site Internet de l’événement à l’adresse : www.ottawafarmshow.com

La tradition est aussi à l’honneur dans l’aire aménagée pour les démonstrations artisanales : tissage, sellerie, tricot et bien d’autres, dont l’art de la confection de courtepointes.  Les amateurs d’antiquité y seront tout aussi bien servis.

Et puisque cela a si bien fonctionné l’an dernier pour une première expérience,  le Salon confie encore cette année la cantine aux Producteurs de bœuf, de porc et de poulet de l’Ontario, qui seront présents chacun leur journée pour régaler les visiteurs. Ces viandes qui font la fierté des éleveurs seront servies sur petits pains briochés.

Modèle réduit

Vu l’engouement du public pour la sortie d’un modèle réduit commandé expressément pour le Salon, l’expérience est reconduite pour une troisième année. Le groupe Vintage Iron and Traditions of Eastern Ontario  à l’origine de cette initiative a choisi cette année le tracteur John Deere 620. La copie numéro un sera vendue à l’encan alors que les autres copies seront disponibles selon le principe du premier arrivé premier servi. Il faut faire vite, car jusqu’ici, tout a été écoulé en moins d’une heure.

Pour faciliter l’accès au site, l’Association des producteurs de semences de la Vallée de l’Outaouais offre l’accès gratuit au stationnement et donne  l’accès au réseau Wi-Fi. Les profits de l’événement seront versés au Centre hospitalier pour enfants de l’Est de l’Ontario (CHEO). L’horaire complet des activités est disponible sur le site : ottawafarmshow.com

L’Union des cultivateurs franco-ontariens et le Journal Agricom profitent de l’occasion pour inviter les visiteurs à passer à leur kiosque.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *