Volume 31 Numéro 06 Le 8 novembre 2013

COOL : Ritz a confiance que Washington fera marche arrière


Photo archives - ILessard

Par Presse Canadienne


Le ministre fédéral de l’Agriculture, Gerry Ritz, affirme avoir davantage confiance qu’auparavant que les États-Unis feront marche arrière sur la question de l’inscription du pays d’origine sur les étiquettes (EPO).

M. Ritz et des homologues de l’Ouest du pays se trouvaient à Chicago, lundi, afin prendre la parole dans le cadre d’une conférence annuelle de la North American Meat Association (NAMA) au sujet de l’EPO, qui, selon le ministre, coûte aux producteurs canadiens 1 milliard $ par année.

Le mois dernier, Tyson Foods a annoncé avoir cessé d’acheter du boeuf abattu au Canada en raison des coûts élevés associés à l’EPO – nécessité de codes de produit spécifiques, interruptions de production, triage, etc.

M. Ritz a qualifié la perte monétaire de « dévastatrice », ajoutant qu’elle deviendrait « catastrophique » pour les producteurs canadiens si les transformateurs américains maintenaient le cap.

Le ministre a cependant indiqué qu’il existait maintenant une occasion unique de modifier la législation afin que les importations canadiennes et mexicaines aux États-Unis ne fassent pas l’objet de discrimination, le Congrès des États-Unis se actuellement penchant sur la question.

M. Ritz a également fait remarquer que le Canada comptait des alliés au sein de l’industrie aux États-Unis, incluant l’American Association of Meat Processors, en plus d’autres joueurs, qui ont cherché à obtenir en Cour fédérale des États-Unis une injonction contre la mise en application des exigences en matière d’étiquetage.

La délégation canadienne incluait le ministre de l’Agriculture et du Développement rural de l’Alberta, Verlyn Olson, le ministre de l’Agriculture de la Saskatchewan, Lyle Stewart, le ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Initiatives rurales du Manitoba, Ron Kostyshyn, ainsi que des représentants de la Canadian Cattlemen’s Association et du Conseil canadien du porc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *