Autres

Coordonnatrice des services en français au MAAARO Marie Ouimet: un exemple de détermination

Par André Pommainville par André Pommainville
info.agricom@atreide.net


Etre coordonnateur des services en français au ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario (MAAARO) est un poste dont peu de fonctionnaires rêvent. Le gouvernement ontarien ayant sabré d’une façon draconienne dans les budgets du MAAARO au cours des dernières années, il va sans dire que se faire l’avocat des droits des agriculteurs francophones de l’Ontario au sein de ce ministère est une bataille de tous les jours qui exige une expérience, une force de caractère et une détermination peu commune.

Marie Ouimet était faite sur mesure pour ce poste et ceux qui la connaissent bien vous parleront non seulement de sa force de caractère mais aussi de son sens de la mission à accomplir. C’est ce qui en fait une personnalité hautement appréciée de la collectivité agricole et rurale franco-ontarienne. Tout comme une toile d’araignée notre vie se tisse graduellement et quotidiennement pour arriver à ce qu’on est aujourd’hui.

En examinant les expériences passées de Marie Ouimet, on s’aperçoit que le hasard et la persévérance ont été des facteurs déterminants qui l’ont conduit à son poste de coordonnatrice des services en français pour le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario. Née à Montréal et élevée à Cap Rouge près de la ville de Québec, Marie se doutait peu que son cheminement professionnel l’emmènerait à Guelph comme personne clé pour assurer que le MAAARO procure des services en français. Examinons de plus près les différentes étapes de la vie de Marie, qui lui ont permis d’obtenir ce poste.

L’aventure de l’Ouest Tout d’abord, il faut dire que son père, Jean-David Ouimet était fonctionnaire et que sa mère Simone était une passionnée du jardinage. Marie me mentionnait qu’au cours de son enfance, elle avait toujours son petit coin de jardin, ce qui l’a poussée à poursuivre des études en sciences agricoles.

En 1980, Mme Ouimet fait une demande auprès de Patrimoine canadien pour aller étudier dans une autre province dans la langue de Shakespeare. Donc, pour satisfaire aux exigences du programme, Marie se retrouve à l’Université de la Saskatchewan comme étudiante en sciences agricoles. Tout en étudiant elle devait aussi agir comme monitrice de langue seconde dans les écoles d’immersion de la Saskatchewan.

Après avoir reçu en 1983 un baccalauréat en sciences agricoles, elle est embauchée par le «Saskatchewan Assessment Authority» comme évaluatrice de la valeur productive des terres agricoles afin de déterminer la base pour les taxes foncières. Dans cette province, le taux des taxes foncières est basé sur la capacité de production des terres agricoles plutôt que le type de culture qui y est produit. Le 29 février 1988, Marie déménage en Ontario comme spécialiste des organisations rurales au bureau du ministère de l’Agriculture à Plantagenet.

Son rôle était de coordonner pour le comté de Prescott les différents programmes du MAAARO relatifs au développement en leadership aux niveaux personnel, organisationnel et communautaire. Graduellement, son territoire s’est agrandi incluant les comtés de Glengarry et de Russell en plus de celui de Prescott. La vie professionnelle de Marie a changé à l’été 1997, lorsqu’elle a accepté un poste au sein du Conseil canadien de la gestion de l’entreprise agricole comme directrice de projets.

Elle s’occupait de développer et de coordonner plusieurs projets nationaux pour parfaire les connaissances des agriculteurs canadiens en gestion agricole. Coordonnatrice des services en français : le plus grand défi! Un an plus tard, soit à l’été 1998, elle revient au MAAARO mais cette fois-ci dans la région de Guelph. C’est depuis 1999, que Mme Ouimet occupe le poste de coordonnatrice des services en français pour le MAAARO. Son rôle est d’assurer que tous les services du ministère soient offerts en français dans les régions désignées par le gouvernement ontarien.

C’est un grand défi, car, elle travaille avec une clientèle très diversifiée allant du producteur agricole commercial aux résidants en milieu rural. Elle travaille avec tous les organismes qui oeuvrent avec le ministère de l’Agriculture de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario. Son rôle en est un de liaison entre le MAAARO et l’Office des affaires francophones de l’Ontario.

C’est un poste clé pour nous les Franco-Ontariens travaillant en milieu rural et agricole pour obtenir des services en français qui nous parviennent du gouvernement de l’ Ontario. Et Marie fait tout ce travail en trois jours par semaine puisque ce poste a été désigné à temps partiel! Sur le plan familial et personnel, Marie Ouimet est aussi très engagée. Elle est l’épouse de Robert Chambers, ingénieur agricole, spécialiste en structures et équipements en production porcine et avicole pour le MAAARO.

Marie et Robert sont les parents de trois garçons, Frédéric 9 ans, Gabriel 7 ans, et Pierre-Marc 5 ans. Ils demeurent à Elora. Ceux-ci fréquentent l’école Odyssée qui est une école publique francophone à Guelph. En guise de conclusion, la coordonnatrice des services en français du MAAARO invite tous les Franco-Ontariens à exiger des services en français.

Félicitations à Marie pour son dévouement à défendre les droits et privilèges des francophones à nous assurer que nous aurons des services, des publications, et des programmes en français qui répondent à nos besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *