Volume 28 Numéro 18 Le 18 mai 2011

De jeunes francophones en découverte agroenvironnementale



La température n’était pas de la partie les 3 et 4 mai dernier, mais la vigueur de la jeunesse franco-ontarienne y était! Une trentaine d’élèves en provenance des écoles secondaires Mille-Îles (Kingston), CSC Jeanne-Lavoie (Pembroke), Samuel Genest (Ottawa) et de la Maison familiale rurale franco-ontarienne (Hawkesbury) ont participé à un programme agroenvironnemental très essoufflant au Campus d’Alfred!

Le camp qui en est à sa deuxième année a suscité beaucoup d’intérêt chez les jeunes participants selon le coordonnateur de l’activité et agent des programmes éducatifs au Campus d’Alfred, Oliver Nadon. « Présenter  l’agriculture dans une perspective durable apporte un complément à la formation des étudiants inscrits dans une majeure haute spécialisation (MHS) en environnement et en agriculture», souligne-t-il.  

Lors de leur première journée, non seulement les participants ont eu droit à une conférence d’Amadou Thiam, ingénieur au ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales au sujet de l’importance des haies brise-vent, mais ils ont eu l’heureuse expérience d’en créer une de 2400 pieds de long, soit l’équivalent de  400 arbres. Et cela dans un climat plutôt gris.  Olivier vante les mérites des participants de la MFRFO qui à eux-mêmes ont planté tout près de la moitié des arbres.

En plus d’avoir une présentation sur l’agriculture biologique par Jérôme Brassard Duperré, enseignant au Campus d’Alfred et sur la vache laitière biologique par Dr. Simon Lachance, chercheur au Campus d’Alfred, les participants ont mis la main à la pâte en fabriquant des pesticides biologiques avec l’aide du directeur adjoint à l’Éducation, Gabriel Gauthier. Chris Kinsley, également chercheur au Campus d’Alfred, avait comme sujet les bassins versants, composante nécessaire pour satisfaire aux exigences de la MHS environnement.

Cette première journée haletante  s’est terminée par un repas pendant lequel les conférenciers, Jérôme Brassard Duperré et Sabrina Martinez, membre du la Coopérative alimentaire de l’Est de l’Ontario ont fait valoir les mérites de l’achat local.  La journée s’est clôturée dans une ambiance festive avec les musiciens-animateurs Jean Marc Lalonde et Nicholas Doyon avec les Productions Part Deux.

Le rythme enlevant s’est poursuivi lors de la deuxième journée du camp qui avait au programme une présentation sur les chutes de Jessop’s Falls par le préfet des comtés, M. Jean Yves Lalonde, une visite à la maison Tucker à Rockland et une visite à la Forêt Larose animée par Manon Besner.

C’est grâce à un partenariat entre le Campus d’Alfred, l’Éducation en langue française en Ontario (ELF) et l’Intendance environnementale de Prescott-Russel que cette initiative s’est réalisée. Pour Olivier Nadon, le camp a atteint son objectif auprès des jeunes étudiants : leur faire comprendre et les intéresser  aux enjeux environnementaux qui se rapportent à l’agroalimentaire.

Pour plus de renseignements : Oliver Nadon, 613 679-2218, poste 205.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *