Volume 30 Numéro 16 Le 26 avril 2013

De l’ail de semence propre


Photo I Lessard

Marc Dumont

Par Marc Dumont
Correspondant – Nord de l'Ontario
info@journalagricom.ca


La production nord-américaine de l’ail connaît des difficultés en raison d’infestations de nématodes (Ditylenchus dipsaci). Des recherches réalisées à la Station de recherche de New Liskeard ont permis d’apprendre un certain nombre d’informations, mais plusieurs questions demeurent irrésolues, au grand dam des producteurs et des scientifiques.

Le nématode est un vers microscopique qui assimile des éléments nutritifs dans le sol et les transforme en nourriture pour les plantes. Cependant, la présence en trop grand nombre de certaines variétés de nématodes pose problème pour la culture d’ail. Les vers s’infiltrent dans l’ail et produisent ce qui pourrait ressembler à une pourriture.

La chercheuse Becky Hugues de la Station de recherche de New Liskeard a récemment mené une étude sur la variété Music. Ce projet, commandé par l’Association des producteurs d’ail de l’Ontario, portait sur les coûts de la production de semence d’ail aseptisé à partir de culture de tissus.

La recherche a permis d’identifier deux souches de nématodes qui prennent l’ail pour cible. On ne connaît cependant ni leur provenance ni leur méthode de propagation, deux éléments qui pourraient être utiles pour éradiquer le problème.

Pour sa recherche, Mme Hugues a produit 20 000 gousses d’ail aseptisées au cours de l’été 2012. Elle a étudié les pratiques de trois producteurs d’ail qui ont ressemé l’ail aseptisé. Dans les trois fermes, la chercheuse a de nouveau détecté des nématodes. Or, dans deux des champs, elle a su déterminer la cause de la présence des nématodes, alors que c’est un mystère pour le troisième.

Un pathologiste de l’Oregon, qui s’est également penché sur ces champs, a identifié d’autres maladies. Cette pourriture est-elle causée par un champignon, une bactérie ou un virus ? Cela reste à déterminer.

De plus, les recherches ont permis de trouver une contamination de la semence de la fleur d’ail lorsqu’elle est récoltée en même temps que le bulbe.

«  L’ail n’est donc plus cette récolte facile à produire, » affirme Mme Hugues.

Fait aussi troublant : le nématode qui affecte l’ail vient d’être répertorié dans l’oignon dans les marais de Chantam et de  l’île Peel.

Il reste donc un certain nombre de questions à répondre, notamment en ce qui a trait à la désinfection des équipements, la rotation des cultures, la durée de contamination et la possibilité de contamination croisée.

Toutes ces préoccupations et ces questions sans réponse ont amené la chercheuse à informer les producteurs sur les bonnes méthodes susceptibles de minimiser les effets de la contamination.

Des recherches plus poussées serait également nécessaire, mais reste à voir si la chercheuse réussira à obtenir le financement pour mener à bien le projet.

Mme Hughes estime qu’il serait dommage que cette recherche ne se mette pas en branle puisqu’il existe présentement un consortium de chercheurs d’Agriculture et Agroalimentaire Canada et des ministères de l’Agriculture du Québec et de l’Ontario qui s’intéresse à l’ail.

10 réflexions au sujet de « De l’ail de semence propre »

  1. Sylvain Gendreau

    Bonjour, j’ai un projet de culture d’ail dans la région de québec. Je suis à la recherche de semence et d’info. Je vient de lire votre article « de l’ail de semence propre » et je me demandais quel est la technique utilisée pour aseptisé l’ail?
    Merci

    Répondre
    1. Julie Bellefeuille

      Bonjour Sylvain,
      Les chercheurs seraient mieux placés pour vous expliquer les techniques, mais si vous désirez vous en procurer (ail propre), l’Association des producteurs d’ail de l’Ontario pourra vous vendre des bulbes produites par le centre de recherche dont on fait mention dans l’article.
      Par ailleurs, la chercheuse a produit un document qui donne de nombreux détails sur les bonnes pratiques de gestion de l’ail pour maintenir l’ail propre.Vous trouverez toutes leurs informations sur le site (unilingue anglophone, malheureusement) suivant : http://www.garlicgrowers.on.ca/
      De plus, le ministère de l’Agriculture ontarien a mis en ligne une fiche technique sur la production de l’ail que vous trouverez à l’adresse suivante : http://www.omafra.gov.on.ca/french/crops/facts/09-012w.htm
      En espérant que cela vous aide dans vos démarches.

      Répondre
  2. alain gilbert

    Bonjour!
    Je recherche des cailleux d ail pour plantation mi été 2015 (music) ou je peu en trouvé et en commander environ 4 a 5000
    merci
    alain

    Répondre
    1. Journal Agricom

      Bonjour Monsieur Gilbert,
      Il s’agit d’une très bonne question à laquelle je ne peux malheureusement pas répondre de façon très précise.
      Les producteurs d’ail de l’Ontario bénéficient d’un organisme très utile qui pourrait répondre à toutes vos questions concernant cette production : Garlic Growers Association of Ontario. Voici le lien de la page où vous pourrez trouver des acheteurs et des vendeurs d’ail : http://garlicgrowers.on.ca/wordpress2013/ontario-garlic-growers/buyers-and-sellers/listing-of-buyers-and-sellers/ Leur président, Mark Wales, pourra certainement vous aider.
      Sinon, vous pouvez aussi envisager la possibilité de publier une petite annonce dans l’Agricom. Peut-être qu’un producteur d’ail de votre région se manifestera. Si cela vous intéresse, vous pouvez nous contacter au 613 488-2651 ou pub@journalagricom.ca.
      Bonne chance dans vos recherches !

      Répondre
    2. Bernard Bonneau

      Bonjour M. Gilbert ,
      Je suis un producteur d’ail situé a très st rédempteur Qc , et j’aurai de l’ail de semence si vous en cherché …
      Je cultive des variétés de type porcelaine ( music ,red german , polish jenn ) . Tous très similaire !!

      Répondre
      1. Martin Couture

        Bonjour,
        je suis à la recherche de semence d’ail, environ 8000 de la variété Music de préférence
        en avez vous cette année, sinon connaissez vous un autre producteur
        merci beaucoup
        Martin Couture

        Répondre
  3. guy

    Bonjour, je suis un producteur maraîcher du Québec et cherche des semences d’une variété d’ail de printemps que je pourrais planter printemps 2015 sur 1/2 acres. Avez-vous des suggestions à me faire ou des propositions. Merci de votre aide!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *