Volume 29 Numéro 18 Le 18 mai 2012

De moins en moins de fermes en Ontario


Le nombre d'exploitations agricoles ontariennes a chuté de 9 p. cent durant les derniers cinq ans, tout comme le nombre d'agriculteurs dont la moyenne d'âge ne cesse d'augmenter.

Par Isabelle Lessard, journaliste
redaction@journalagricom.ca


Le nombre d’exploitations agricoles ontariennes a chuté de 9 p. cent durant les derniers cinq ans, tout comme le nombre d’agriculteurs dont la moyenne d’âge ne cesse d’augmenter. C’est ce que révèle le dernier Recensement de l’agriculture 2011, dévoilé le 10 mai. Bien que ces chiffres soient inquiétants, il semble que l’Ontario s’en tire mieux que plusieurs autres provinces canadiennes dont la moyenne a chuté de plus de 10 p. cent, à l’exception de la Colombie-Britannique et de la Nouvelle-Écosse qui ont connu une hausse.

L’Ontario compte néanmoins le plus grand nombre d’exploitations au Canada, soit un peu plus de 25 p. cent du nombre total (51 950 fermes). Malgré cela, la province a vu la superficie agricole totale diminuer de près de 5 % par rapport à 2006.

Quant aux gens qui gèrent ces fermes, ils n’ont pas rajeunit. Au contraire, leur moyenne d’âge est passée de 52,6 ans en 2006 à 54,5 ans en Ontario. Par ailleurs, près de la moitié des exploitants agricoles ont révélé avoir un emploi ou une entreprise à l’extérieur de la ferme. Ce chiffre a toutefois gardé la tendance au fil des ans puisqu’il a très peu varié depuis 2005. D’ailleurs, on apprend que les agriculteurs sont peu nombreux (37 p. cent) à consacrer plus de 40 heures par semaine à travailleur sur leur exploitation, possiblement à cause qu’ils avancent en âge.

À cet égard, les fermes ontariennes seraient celles qui embauchent le plus de salariés. En effet, 31 p. cent d’entre elles ont déclaré avoir embauché des salariés, dont la grande majorité (61 p. cent) étaient des travailleurs saisonniers ou temporaires.

Plus de grandes cultures, moins de bovins
Selon les analystes de Statistiques Canada, on assiste à un changement de vocation des fermes. Plusieurs cultivateurs ont délaissé la production de bovins de boucherie au profit des grandes cultures. À l’échelle nationale, l’agence fédérale rapporte que les exploitations agricoles productrices de cultures représentaient 58 p. cent des exploitations agricoles, en hausse de plus de 9 p. cent.

D’ailleurs, l’Ontario s’est démarqué pour les superficies consacrées à la culture de soya et de maïs-grain, soit respectivement 2,5 millions et 2 millions d’acres. C’est presque le deux tiers de la production totale canadienne.

Chez la production de blé d’hiver, on a assisté à une timide augmentation des superficies (7 p. cent), mais on a constaté un déclin de la popularité des céréales fourragères.

Au chapitre animal, les petits ruminants ont gagné en popularité. Chef de file en production caprine et ovine, le cheptel de chèvres et de moutons de l’Ontario ont tous deux bondit de 53 et 13 p. cent.

De même, le nombre de vaches laitières (318 158) a diminué de 3,5 p. cent, mais elle demeure toujours au deuxième rang du plus grand cheptel au Canada. Il en est de même également pour la production porcine dont le nombre d’animaux a continué de chuter depuis la mise en place du Programme de réforme des porcs reproducteurs (PRPR), en 2008. L’Ontario a été de loin la principale province participante avec plus du tiers des applications.

 

Là où l’Ontario domine

– Nombre d’exploitations agricoles : 51 950 fermes de recensement / 25 % du total national

– Plus grand nombre d’exploitations ayant embauché des salariés : 84 878 salariés

-Production de soya : 2,5 millions d’acres / 62 % de la production nationale

– Production de maïs-grain : 2 millions d’acres / 62 % de la production nationale

– Plus grande superficie consacrée au blé d’hiver : 1,1 millions d’acres

– Plus grande superficie consacrée au gingembre : 7232 acres / 99 % du total national

– Plus grande superficie des serres : 135,1 millions pieds carrés / 54 % de la superficie totale

– Plus grande superficie consacrée aux raisins, aux pommes, aux pêches, aux cerises aigres, aux poires et aux prunes : 61 % de la superficie de raisins au pays

– Plus grand cheptel caprin : 116 260 chèvres / 52 % du total national

– Plus grand cheptel ovin : 352 807 moutons / 31,8 % du total national

– Deuxième plus grand cheptel laitier : 318 158 vaches laitières

– Deuxième plus grand producteur de visons destinés à la reproduction : 122 137 têtes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *