Le 7 mai 2003

De plus en plus de gens s’intéressent à la viticulture!

Par Étienne Alary


Le président de l’Association des viticulteurs de l’Est ontarien, Denis Perrault. Photo É.Alary.

Au-delà d’une centaine de personnes se sont réunies à Bourget, plus précisément au Château Bourget, le 26 avril dernier, afin de participer à l’Assemblée générale annuelle de l’Association des viticulteurs de l’Est ontarien (AVEO).

Cet organisme, qui a en était à sa cinquième assemblée annuelle, comptait lors de la dernière année 74 membres. D’entrée de jeu, le président de l’AVEO, Denis Perrault, a rappelé aux personnes présentes le mandat de l’association. « Cette association a été créée afin de permettre aux gens de partager de l’information sur la vinification », a-t-il lancé.

Un tour de la salle pour présenter les personnes qui participaient à l’assemblée a permis de constater que bon nombre d’entre elles étaient présentes afin d’en apprendre davantage sur la culture de la vigne en climat frais.

Plusieurs en étaient à une première participation. « Nous avons planté nos premières vignes l’an dernier mais nous avons perdu 90% d’entre elles. Nous sommes donc ici dans l’optique d’en apprendre davantage pour ne pas répéter l’expérience », de déclarer Michelle et Michel Doepner de Cantley, au Québec.

Cette présentation des participants a révélé que l’AVEO regroupait autant de petits producteurs, possédant une centaine de vignes, que de plus gros viticulteurs, ayant près de 9000 vignes.
Ceux-ci proviennent d’un peu partout, que ce soit l’Est ontarien (Brockville, Belleville, Cumberland, Cheney, Rockland, Vankleek Hill, Chesterville, etc.), du Sud-Ouest québécois (Ripon, St-André Avelin, Aylmer, Cantley, Notre-Dame de la Salette, etc.) ou même d’ailleurs (Thunder Bay, Vaudreuil, Verchères et Mirabel).

Pour Denis Perrault, l’AVEO ne peut que tirer avantage du plus grand nombre d’adeptes à la viticulture. « Notre association est en pleine expansion et c’est encourageant, surtout que nous avons des gens de diverses régions », explique M. Perrault.

Au cours de l’assemblée, les membres présents ont appris que le projet expérimental de nouveaux cépages à Ottawa se portait très bien. « Nous sommes très chanceux que la Ferme expérimentale d’Ottawa soit le lieu de quarantaine pour des variétés de vignes à vin adaptées au climat froid qui ont été importées des États-Unis et de l’Europe », mentionne M. Perrault.

Le président de l’AVEO estime que ce sont tous les viticulteurs de la région qui en bénéficieront, même si ces derniers ne pourront pas utiliser les boutures de vignes qui sont à Ottawa. « Il ne nous sera pas possible d’utiliser ce qui est sur le site de la Ferme expérimentale mais lorsque les chercheurs auront terminé leur vérification, nous pourrons importer directement les mêmes types de vignes », présente Denis Perrault.

À noter que l’an dernier, l’AVEO a fait un don de 100$ pour ce projet de recherche. « Il en coûtait environ 500$ pour démarrer le projet », indique M. Perrault.

La retraite pour Elmer Swenson

Les membres qui suivent de près les activités de l’AVEO depuis quelques années ont appris que le Dr Elmer Swenson, travaillant au Minnesota, prenait sa retraite. « M. Swenson a consacré toute sa vie au développement de vignes résistantes au climat froid », mentionne un des directeurs de l’AVEO, Samuel Gutknecht.

Selon M. Gutknecht, le Dr Swenson aurait exprimé le désir que ces centaines de croisements puissent être envoyés là où ils seront utiles, soit dans un climat froid comme celui de l’Est ontarien et du Québec.

Élections

Étant donné que le nombre de membres à l’Association des viticulteurs de l’Est ontarien est en pleine croissance, le conseil d’administration de l’organisme a décidé de profiter de cet engouement pour faire passer le nombre de directeurs élus de 12 à 14.

Des douze membres élus en 2002, onze ont accepté un nouveau terme d’un an. Le président sera Denis Perrault. Il sera de nouveau appuyé à la vice-présidence par Raymond Huneault alors que Carole Doran demeure à titre de secrétaire-trésorière.
Les administrateurs qui ont été réélus sont : Bruce Coutu, Rolland Drouin, Mario Lascelles, Jean-Pierre Foucault, Roger Émard, Yvan Bercier et Paul Bisson. Seule Monique Routhier tire sa révérence après une année.

Les trois postes disponibles ont été comblés par André Delage, Bernard Gravel et Robert Hinse.
Reconnaissances
Le Conseil d’administration de l’Association des viticulteurs de l’Est ontarien a profité de ce rassemblement annuel pour honorer Claudine Pagé pour le support et le travail apportés à la fondation de l’AVEO.

Ateliers

À la suite de l’élection du conseil d’administration, les gens présents ont eu droit à une présentation sur le contrôle des maladies de la vigne (mildiou, pourriture de grappe, cycle des spores, etc.) offerte par Odette Carisse, chercheure au Centre de recherche et de développement en horticulture à Agriculture et Agroalimentaire Canada à Saint-Jean-sur-Richelieu et Réjean Bacon associé de recherche en phytopathologie d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC). Il est possible de consulter un sommaire de leur présentation en ligne au http://res2.agr.gc.ca/stjean/publication/web/maladie-disease_f.htm.

De son côté, le Dr Charles Vincent, également de l’AAC de St-Jean-sur-Richelieu a offert une présentation sur les insectes ravageurs de la vigne.
En après-midi, Alain Brault est venu échanger sur les nouveaux développements dans les vignes rustiques et de l’importance que revêt les projets expérimentaux de Frelishburg et d’Ottawa à cet égard.

De son côté, Samuel Gutknecht a discuté de la vinification des cépages en climat froid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *