Volume 37 Numéro 3 - Le 25 octobre 2019

Décès de Marcel Paulhus, premier directeur du Collège d’Alfred et ancien agronome du ministère de l’Agriculture de l’Ontario


Marcel Paulhus, premier directeur du Collège d’agriculture d’Alfred, est décédé le 5 septembre dernier en Alberta, suite à des complications post-chirurgicales. Monsieur Paulhus, natif de la Saskatchewan, fier Fransaskois, s’était établi à la retraite en Alberta. Photo Archives Agricom novembre 1986.

Par Agricom
[email protected]



Marcel Paulhus, premier directeur du Collège d’agriculture d’Alfred, est décédé le 5 septembre dernier en Alberta, suite à des complications post-chirurgicales. Monsieur Paulhus, natif de la Saskatchewan, fier Fransaskois, s’était établi à la retraite en Alberta.

Plusieurs se souviendront d’un homme dévoué à sa carrière et à l’agriculture. Il a joué un rôle clé dans la mise sur pied du Collège d’agriculture d’Alfred. En 1980, il fut nommé par le ministre de l’Agriculture de l’Ontario pour siéger au comité « ad hoc » mandaté d’étudier la faisabilité de la création d’un tel collège. À la suite de recommandations favorables issues de ce comité, le gouvernement de l’Ontario annonça quelques mois plus tard l’ouverture du collège dès 1981. Monsieur Paulhus fut alors nommé premier directeur du collège et mandaté de le mettre sur pied.

L’ancien député Jean Poirier se rappelle des bons souvenirs de sa collaboration étroite avec Marcel Paulhus. En 1979, alors embauché comme agent de développement communautaire à l’ACFO régionale de Prescott et Russell, Jean Poirier fut mandaté pour explorer la possibilité de voir le campus fermé de l’ancienne école Saint-Joseph d’Alfred revivre en collège d’agriculture de langue française. À l’été de cette année, suite aux résultats de son grand sondage fort favorable à la mise sur pied d’un collège indépendant de langue française, Jean Poirier et d’autres furent invités par le ministre de l’Agriculture à siéger à ce comité d’étude de faisabilité. C’est à ce moment que sa collaboration étroite avec Marcel Paulhus a débuté.

« Je suis profondément attristé d’apprendre le départ de Marcel. Je garde un excellent souvenir d’une personne qui s’est investie corps et âme dès le début pour assurer le succès du collège. Personnalité affable, il a su tisser des liens étroits pour s’assurer que le collège devienne l’institution clé du développement du monde agricole et alimentaire. »

Alain Lavigne, producteur laitier émérite de Sainte-Anne-de-Prescott et ancien président de l’Union des cultivateurs franco-ontariens, se dit fort attristé d’apprendre le décès de Marcel Paulhus.

« Marcel fut le cœur du collège. Dès le début, il a compris l’injustice envers la collectivité agricole franco-ontarienne de la voir sans son institution clé quelque 70 ans après l’avoir formellement demandée en 1910 au gouvernement de l’Ontario. Il a tout de suite endossé notre cause. Il a fait en sorte que le collège ait une âme franco-ontarienne. Il était à l’écoute de nos besoins et avait établi une excellente connexion avec les producteurs agricoles. »

Marcel Paulhus était diplômé en agriculture de l’Université de l’Alberta à Edmonton. Sa carrière de fonctionnaire en Ontario débuta en 1969 lorsqu’il fut nommé agronome adjoint pour le comté de Prescott sous l’agronome Laurent Farmer. Il occupa également des postes d’agronome dans le Nord de l’Ontario, à Kapuskasing et à North Bay. Nommé ensuite agronome du comté de Russell, il fut alors choisi premier directeur du Collège d’Alfred.
Suite au départ de l’Université de Guelph comme co-gestionnaire du Collège d’Alfred, l’institution a fait partie du collège communautaire La Cité d’Ottawa et fut renommée l’IFRA, l’Institut de formation et de recherche agroalimentaire. Maintenant depuis septembre, la prochaine vocation du bâtiment demeure incertaine depuis le départ de l’IFRA et la décision du Collège La Cité de rapatrier ses cours sur son campus à Ottawa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *