Volume 28 Numéro 11 Le 2 février 2011

Des bactéries vachement polyvalentes

Par USDA


Des scientifiques américains sont persuadés que le secret de la conversion efficace des résidus de maïs en biocarburant se cache… dans l’estomac de la vache!

 

Il est déjà connu que les enzymes de type feruloyl estérase sont capables de briser les parois cellulaires des fibres végétales pour les convertir en sucre. Ces enzymes se retrouvent justement dans les bactéries du rumen de la vache, pour l’aider à digérer

 

Le chercheur du USDA Dominic Wong a prélevé ces bactéries, puis isolé, séquencé et cloné 12 de leurs gènes, qu’il espère ajouter au bagage génétique de la fameuse bactérie E. coli, pour en faire une productrice d’enzymes particulièrement efficace dans la conversion de biomasse en biocarburant.

 

Et la vache dans tout ça? Avec un peu plus de recherche, ces enzymes pourront aussi servir à améliorer la digestibilité et les qualités nutritives de sa ration…

 

Source : USDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *