Volume 29 Numéro 13 Le 2 mars 2012

Des prévisions record pour le maïs

Par Jean-Philippe Boucher, Spécialiste mise en marché des grains
info@journalagricom.ca


Il ne reste que très peu de semaines avant le début des semis, mais le débat fait déjà rage depuis un bon moment: « Est-ce qu’il y aura ou non trop de maïs de produit cette année aux États-Unis? »

 

Et bien tout d’abord, de ce que les premières prévisions laissent entendre, il devrait se semer aux États-Unis une superficie exceptionnelle inégalée en maïs depuis 1944 de 94 millions d’acres. Ce sont définitivement des superficies très importantes et réalistes qui ont de quoi inquiéter. Mais ce qui a de quoi vraiment préoccuper c’est que, selon la dernière prévision du USDA, le rendement moyen aux États-Unis pourrait s’établir à 164 boisseaux/acre (4,16 TM/acre). Ceci porterait la prochaine récolte américaine à un niveau record de plus de 362 millions de tonnes. Comparativement à la dernière récolte de près de 314 millions de tonnes, il y a de quoi rester bouche bée. On peut cependant douter que le rendement moyen des producteurs américains sera aussi exceptionnel, car dans les faits, il faudra que les conditions météorologiques soient aussi très favorables, ce qui n’est pas gagné pour autant.

 

Mentionnons d’ailleurs à ce sujet qu’au moment d’écrire ces lignes, les conditions des sols dans plusieurs régions du Midwest américain demeurent anormalement sèches. Comme le révèle le graphique, même si le phénomène météorologique de La Nina devrait s’atténuer en 2012, il reste aussi que plusieurs craignent toujours que des conditions trop sèches mettent une fois de plus à l’épreuve les cultures aux États-Unis. Ceci est d’autant plus plausible que, comme l’indique ce même graphique, l’indice de sécheresse de Palmer (Palmer Drought Index) tend aussi à confirmer la possibilité de conditions très sèches au cours des prochains mois.

 

Bien entendu, on le sait très bien, les prévisions météorologiques à long terme sont souvent démenties et ne peuvent être tenues pour acquises. Mais en se basant sur cette éventualité, nous pouvons par contre assumer qu’au lieu de la prévision très optimiste de 164 boisseaux/acre qu’anticipe le USDA, les producteurs américains pourraient de manière plus réaliste obtenir un rendement moyen tournant autour de la tendance des dernières années qui est de 160 boisseaux/acre.

 

Et si on se fit plutôt à ce chiffre, dans les faits, la prochaine récolte américaine de maïs pourrait alors être de 353 millions de tonnes. Même si ce résultat est moindre que la prévision actuelle très audacieuse du USDA de 362 millions de tonnes, il n’en reste pas moins que ça fait beaucoup de maïs de disponible aux États-Unis pour 2012-13.

 

De quoi sérieusement faire fondre comme neige au soleil l’idée que le prix du maïs puisse éventuellement friser à nouveau 8$US/boisseau (315 $US la tonne) à la bourse. Enfin, à moins que la consommation de maïs ne bondisse aussi d’ici l’an prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *