Volume 29 Numéro 15 Le 6 avril 2012

Des renouvellements d’accréditation qui tardent


Selon le directeur général de l'UCFO, Simon Durand, aucun des quatre syndicats n'obtiendra son accréditation tant et aussi longtemps que les problèmes d'accréditation auxquels est confronté l'un d'entre eux ne seront pas réglés. Photo : ILessard

Par Josianne Haspeck, collaboratrice
info@journalagricom.ca


Trois syndicats du domaine agricole attendent depuis plusieurs mois déjà le renouvellement de leur accréditation de syndicat agricole auprès du  ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales.

Le National Farmers Union-Ontario (NFU-O), l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UFCO), la Fédération de l’agriculture de l’Ontario (OFA) et la Fédération des agriculteurs chrétiens de l’Ontario (CFFO) sont tous dans le même bateau. Jusqu’à ce que la décision du ministère soit rendue, ils poursuivent leur mission.

La coordonnatrice du conseil régional du NFU–Ontario, Ann Slater, confirme qu’après l’audience devant jury de juin — et, dans leur cas, celle-ci a été convoquée à nouveau en septembre 2011 —, le ministère n’a toujours pas décidé s’il allait renouveler l’accréditation du syndicat. « C’est la première fois que nous attendons aussi longtemps. Habituellement, nous obtenons la décision du ministère au courant de la même année que l’audience », soutient-elle en entrevue téléphonique.

Selon le président du Tribunal d’appel de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales, Kirk Walstedt, l’attente s’explique par le fait que les membres du panel ont eu des problèmes personnels médicaux, ainsi que quelques empêchements personnels et familiaux qui ont causé un retard dans l’achèvement de la décision.

Il ajoute que l’audience a à nouveau été réunie en septembre dans le cas du NFU-O en raison de quelques préoccupations soulevées par certains directeurs actuels et précédents disant que celle-ci ne rencontrait pas certains des critères nécessaires au renouvellement de l’accréditation. 

D’après la coordonnatrice du syndicat agricole, cette attente n’est pas due au fait que le NFU-O ait perdu plusieurs de ses membres au profit du nouveau syndicat récemment fondé, le Practical Farmers of Ontario. « Puisqu’aucune des trois organisations n’a entendu parler de son accréditation, je pense que le fait de ne pas avoir eu de nouvelles à ce moment-ci n’est pas lié aux membres qui ont quitté ou démissionné du conseil, précise-t-elle. Nous avons mis de l’avant des points forts sur la façon dont nous satisfaisons les critères de la Loi de 1993 sur l’inscription des entreprises agricoles et le financement des organismes agricoles. » 
Selon le directeur général de l’UCFO, Simon Durand, aucun des quatre syndicats n’obtiendra son accréditation tant et aussi longtemps que les problèmes d’accréditation auxquels est confronté l’un d’entre eux ne seront pas réglés, ce que le président du Tribunal d’appel ne veut pas commenter puisqu’il s’agit d’une question spécifique qui a été présentée au Tribunal.

 

« Tout le monde continue ses activités et il n’y a pas d’enjeu financier. Tout le monde opère comme si de rien n’était », soutient, quant à lui, Simon Durand.

« Nous continuons d’être actifs comme d’habitude. Rien n’a changé sinon que de nouveaux membres se sont joints à nous », ajoute Mme Slater.

Concernant le moment où la décision sera finalement rendue, Kirk Walstedt assure ne pas pouvoir le prédire. « Le Tribunal travaille sur les décisions du NFU-O, de l’OFA, [de l’UCFO] et du CFFO et elles seront publiées dès qu’elles seront complétées », conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *