Le 16 avril 2003

Développement des collectivités rurales: Vision CaSaVa prend son envol!

Par Étienne Alary


Remise traditionnelle de chèque symbolique. Sur la photo (de g. à d.), Francine Portenier de Vars, Micheline Bélisle de Sarsfield, les députés de Glengarry, Prescott et Russell, l’honorable Don Boudria et Jean-Marc Lalonde, ainsi que Francine Desjardins d

Les communautés de Sarsfield, Carlsbad Springs et Vars avaient de bonnes raisons de converger vers l’école St-Hugues, le 7 avril dernier. En effet, l’honorable Don Boudria, ministre d’État, Leader du gouvernement à la Chambre des communes et député de Glengarry, Prescott et Russell avait une bonne nouvelle à annoncer.

« Ce n’est pas souvent qu’on a l’occasion de parler d’un projet de chez nous. Le village de Sarsfield, communauté où j’ai grandi et où je vis toujours a subi un ?il au beurre noir au cours des dernières semaines avec la confirmation de la fermeture de l’école. Lorsqu’on m’a annoncé qu’un investissement serait accordé à ces trois communautés, j’ai tenu à ce que le lancement officiel ait lieu ici, à Sarsfield », a déclaré l’honorable Don Boudria aux gens rassemblés pour l’occasion.

C’est avec un chèque de 50 000$ dollars destiné aux Associations communautaires de Carlsbad Springs, Sarsfield et Vars dans le cadre de l’Initiative de planification communautaire des groupes de langue minoritaire des régions rurales agricoles, pour l’élaboration de plans communautaires stratégiques que M. Boudria s’est présenté à l’école St-Hugues.
Cet octroi permettra de lancer le projet Vision CaSaVa (acronyme pour Carlsbad Springs, Sarsfield et Vars). « L’aide en question permettra aux collectivités de Carlsbad Springs, Sarsfield et Vars de se doter d’une stratégie commune de développement communautaire, a affirmé M. Boudria. Elles pourront ainsi exploiter leurs possibilités de développement au maximum ».

En effet, les associations travailleront avec les collectivités rurales de Carlsbad Springs, Sarsfield et Vars à la création de documents de planification qui fourniront des orientations concrètes et un cadre de développement à ces collectivités pour les années à venir.

« Avec ce financement, une planification propre à chaque communauté sera développée. De plus, il y aura un plan regroupant les trois communautés », souligne la directrice exécutive du RDÉE (Regroupements de développement économique et d’employabilité), Nicole Sauvé
Mme Sauvé ajoute que l’organisme avait toujours été derrière ces communautés. « Le RDÉE est à vos côtés pour vous appuyer dans le développement de vos visions », lance-t-elle.

Chaque plan tiendra compte des intérêts sociaux, économiques, culturels et environnementaux de la collectivité concernée et cernera les caractéristiques de celles-ci. Les documents de planification détermineront également la faisabilité des projets jugés prioritaires par les collectivités.

Mme Sauve espère que le processus permettra aux communautés de se doter de meilleurs outils pour favoriser son développement. « Je souhaite qu’une des répercussions sera un accroissement du nombre d’emploi local », espère Nicole Sauvé.
Pour Don Boudria, il est essentiel que les communautés de Carlsbad Springs, Sarsfield et Vars demeurent ce qu’elles sont. « Nous vivons dans l’ombre d’une grande ville qui est celle d’Ottawa et nous voulons y faire notre place tout en demeurant des villages sans pour autant devenir un autre Orléans », mentionne-t-il.

Pour le député fédéral de Glengarry, Prescott et Russell, le développement des collectivités rurales demeure un enjeu important de son gouvernement. « Il est important que les villages puissent continuer leur épanouissement. Il faut arrêter de perdre ce que nous avons et en obtenir davantage », estime M. Boudria.

Rappelons que le but de l’Initiative de planification communautaire des groupes de langue minoritaire des régions rurales agricoles est d’aider ces groupes à rallier les intervenants à des solutions de développement qui misent sur les atouts de la collectivité et qui permettent d’assurer le juste équilibre entre les objectifs économiques, sociaux et environnementaux.
L’Initiative a reçu un million de dollars de l’Initiative canadienne pour les collectivités rurales agricoles d’Agriculture et Agroalimentaire Canada et un million de dollars du Partenariat interministériel avec les communautés de langue officielle de Patrimoine canadien, pour une période de deux ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *