Volume 28 Numéro 21 Le 6 juillet 2011

Diminution de la population d’abeilles: Le gouvernement vient en aide


Le gouvernement du Canada a annoncé une aide financière de 244 000 $ pour assurer l'avenir de l'industrie apicole, le 28 juin dernier. Photo : Éric Lessard

Par Isabelle Lessard, journaliste
info.agricom@lavoieagricole.ca


Au moment où l’industrie apicole bat de l’aile et que la diminution inquiétante de la population d’abeilles domestiques à l’échelle mondiale ne cesse de préoccuper les producteurs, le gouvernement du Canada a annoncé son aide pour assurer l’avenir de cette industrie. La députée de Sarnia-Lambton, Patricia Davidson a fait l’annonce de l’octroi de plus de 244 000 dollars à l’Ontario Beekeepers Association, le 28 juin dernier.

 

Ce nouveau programme d’élevage et de gestion d’abeilles domestiques, mené par les universités de Guelph et du Manitoba, aidera les apiculteurs à s’assurer des productions de miel durables et à fournir les services de pollinisation essentiels à l’industrie des fruits et légumes.

 

Cet aide financière vient à point pour l’Ontario Beekeepers Association a enregistré une perte de 43% des abeilles l’hiver dernier.  « (Ce projet) verra à ce que les apiculteurs soient en mesure de résoudre les questions de génétique, de parasites et de nutrition en fonction de leurs objectifs », soutient Les Eccles, spécialiste principal du programme de transfert de technologie de l’Ontario Beekeepers Association.

 

Santé des colonies d’abord

Ainsi, un nouveau projet d’élevage d’abeilles domestiques rendra celles-ci plus résistantes aux maladies et aux organismes nuisibles puisqu’on mettra à l’essai de nouveaux produits de lutte aux parasites. On prévoit également mettre en place des pratiques de gestion exemplaires relatives aux colonies de pollinisation. Ces initiatives répondront aux priorités qu’avaient exprimées les acteurs du secteur apicole.

 

Finalement, ce projet permettra aux apiculteurs de mieux maîtriser la génétique et la santé des colonies, afin d’obtenir une production de miel constante et des services de pollinisation fiables.

Bref, selon Les Eccles, ce nouveau projet permettra de fournir des stratégies de gestion propres aux objectifs des apiculteurs, ce qui aura pour effet de mener à des résultats plus durables et plus constants.

 

« Le financement assuré par l’intermédiaire du Conseil d’adaptation agricole accélérera considérablement les efforts de l’Ontario Beekeepers Association visant à assurer que l’industrie apicole possède des stocks d’abeilles domestiques adéquats et de qualité, a ajouté Jim Rickard, président du Conseil d’adaptation agricole. Les abeilles sont les principales pollinisatrices des cultures alimentaires et il est important que les apiculteurs aient accès à la technologie dont ils ont besoin pour préserver la santé de leurs colonies d’abeilles. »

 

Mortalité inquiétante

Rappelons que la mortalité des abeilles inquiète sérieusement les experts apicoles. Leur disparition progressive, voire subite, pourrait avoir de graves conséquences sur l’industrie agricole puisque la grande majorité des plantes dépendent de la pollinisation par les abeilles.

 

Au cours des quatre dernières années, les apiculteurs ontariens ont perdu un nombre élevé de colonies d’abeilles domestiques en raison de maladies, de la résistance des organismes nuisibles aux traitements et d’une trop grande demande sur les colonies d’abeilles domestiques actuelles, qui doivent assurer les services de pollinisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *