Volume 28 Numéro 19 Le 1er juin 2011

Dominic Léveillé : Un jeune agriculteur décoré 4 fois

Par Marc Dumont, collaborateur régulier


Dominic Léveillé qui poursuivait ses études en technologie agricole à l’Université de Guelph-Campus d’Alfred vient de recevoir son diplôme avec 3 bourses et un trophée. Et elles sont prestigieuses :

1- Bourse de Financement agricole Canada (2 500 $) pour la réalisation de son plan d’affaires dans le cadre du cours de projet de ferme et projet de démarrage.
2- Bourse du Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario (1 000 $) pour son leadership tout en maintenant une moyenne de 75 %.
3- Bourse de la Banque royale du Canada, Centre des affaires d’agriculture de l’Est de l’Ontario (250 $) pour sa bonne performance académique en gestion financière.
4- Trophée Philippe Durocher à un étudiant diplômé pour son excellence académique et sa sociabilité. Le choix est celui des étudiants. Pas surprenant, Dominic est enthousiaste, charmant et respire le bonheur de vivre.

C’est que le jeune homme de 20 ans d’Earlton se positionne pour prendre la relève de la ferme paternelle, la Ferme Yoland Léveillé. Dans 5 ans, la famille commencera à examiner quelle identité juridique la ferme devrait avoir pour commencer le transfert de propriété. En attendant, il sera un employé à plein temps pour qui le travail n’est pas une corvée, mais plutôt synonyme de plaisir. C’est une belle ferme laitière de 400 acres drainés dans le Canton de Beauchamp qui compte 100 têtes, dont 45 vaches laitières. On y cultive l’orge et l’avoine, ainsi que 270 acres de luzerne et de mil. Les Léveillé font beaucoup de petites balles carrées puisque c’est plus pratique en hiver et que « ça se vend bien ».

Dominic vous dira : « Depuis que je suis très jeune, je veux demeurer à la ferme. Pour moi ce n’est pas du travail; j’ai du plaisir; j’aime les vaches et sur un tracteur, je me sens bien! »

Pourtant il n’y a rien de romantique dans la formation qu’il s’est donnée. Son plan d’affaires est un document de 180 pages qui touche à tous les aspects d’une gestion globale d’une ferme en passant par le portrait financier, les objectifs, les hypothèses, les analyses de marché, les immobilisations, le soin des animaux, les techniques en production animale, les budgets et j’en passe ! Le secret de Dominic pour la rentabilité: pas trop de dettes et un taux de charge très bas. C’est un document bien travaillé qui impressionne. Il a d’ailleurs reçu 2 bourses en reconnaissance pour un travail sur lequel Dominic admet avoir travaillé très fort. Sur un ton taquin et empreint de fierté, Dominic relève que son père avait rédigé le meilleur plan d’affaires de sa classe au moment de sa formation, mais il n’avait que 50 pages. Dominic reconnaît que l’exercice lui a permis de connaître à fond la ferme paternelle et de comprendre la sagesse des décisions d’affaires de son père.

Pour Dominic : « Mon expérience au Campus d’Alfred fut l’une des meilleures de ma vie. C’est une petite école. Ma gang, on était tous des leaders, toujours positifs. Ils sont devenus de bons amis pour la vie. Des amis qui sont dans le même domaine et j’ai beaucoup appris d’eux. Pour les cours, ce sont ceux de gestion qui m’ont marqué le plus. »

La Ferme Yoland Léveille est donc entre bonnes mains et l’avenir semble prometteur pour ce jeune agriculteur. Son plan d’affaires en main, il est prêt à affronter le marché agricole sans crainte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *