Autres

En marge des IVe Jeux de la Francophonie Le Collège d’Alfred brille aux Fêtes gourmandes

Par Pierre-Alain Blais
info.agricom@atreide.net


Le rideau est retombé sur les Quatrième Jeux de la Francophonie. En marge des Jeux, durant une douzaine de jours, se sont tenues les Fêtes gourmandes auxquelles a participé le Collège d’Alfred qui s’est distingué de façon particulièrement brillante. Le Collège, sous la gouverne de la chef Chantal Caron, avait accepté le défi d’offrir sous la tente de l’Ontario, des dégustations de vins et de petits plats gastronomiques mettant en évidence les produits agroalimentaires de la province.

Comment donc a été reçue la prestation du Collège d’Alfred à cet événement d’envergure international’ Enthousiaste malgré la fatigue des derniers jours, Suzanne Lavoie, responsable du projet, atteste que «la visibilité du Collège durant les Fêtes gourmandes a été immense.

Nous avons été rapidement reconnu parmi les deux meilleurs sites internationaux des Fêtes gourmandes», a confié Mme Lavoie au Journal Agricom. Les retombées du projet seraient excellentes pour le Collège.«Bien sûr, on ne parle pas de s’être attiré plus d’inscriptions aux programmes d’enseignement qui débutent en septembre», de préciser Mme Lavoie.

«Mais nous croyons avoir atteint nos objectifs de faire reconnaître le Collège dans un événement d’envergure international», souligne l’organisatrice. «Nous sommes particulièrement fiers d’avoir bien représenté l’Ontario et d’avoir participé à la promotion de la francophonie canadienne». Un succès sur toute la ligne Du succès, la tente de l’Ontario en a connu tout un. Le Collège aura servi entre 700 et 1200 dégustations par jour (vins et plats culinaires). Des chiffres officieux font état de presque 40 000 visiteurs à s’être présentés à la tente durant les Fêtes gourmandes. «Ça, c’est de la visibilité pour le Collège d’Alfred», de s’exclamer Madame Lavoie, «et une occasion en or pour nous de faire des contacts et de ?réseauter?», a-t-elle confié.

Parmi la multitude de dignitaires et politiciens venus sous la tente, le kiosque du Collège a eu l’insigne honneur de servir l’ancien secrétaire général des Nations unies, M. Boutros Boutros-Ghali, lors de la réception de l’ouverture officielle du pavillon de l’Ontario. Les visiteurs ont dit avoir été «agréablement surpris de l’accueil et de la qualité des plats et des vins offerts sous la gérance du Collège», révèle l’organisatrice Lavoie. «Des clients seraient revenus à plusieurs reprises, en emmenant des amis, tant ils ont apprécié l’expérience», rapporte-t-elle.

On aurait particulièrement apprécié le fait d’être servi dans de la vraie vaisselle. «Tout était bien meilleur». À peu près tous les autres pavillons utilisaient des assiettes et de la vaisselle jetables!

Tant les environnementalistes que les vrais gastronomes ont bien apprécié la différence ontarienne. Juliette LeGal du ministère ontarien du Tourisme, principale maître-d’oeuvre du pavillon de l’Ontario, aurait d’ailleurs reçu des félicitations de la part des dignitaires pour le geste audacieux d’employer de la vaisselle véritable à un tel événement.

«Ce n’est pas mon initiative, leur aurait-elle rétorqué, mais bien celle du Collège d’Alfred qui a insisté pour en avoir, et nous en sommes bien contents». Un projet majeur pour le Collège Suzanne Lavoie avoue que l’événement a été très exigeant et fatiguant pour le personnel impliqué qui a souvent dû faire de très longues heures dans des conditions de températures parfois excessives.

«Il y a toujours eu des professionnels qualifiés du Collège présents sur le site pour s’assurer de la qualité de la prestation de notre service alimentaire», souligne Mme Lavoie. «Nous ne sommes pas tombés dans la facilité en confiant le kiosque aux mains de gens sans formation», a-t-elle affirmé. En fait, le Collège a consenti un investissement de l’ordre de 60 000 $, qui devrait être complètement recouvert par le produit des ventes, assure Mme Lavoie.

Le ministre des Affaires francophones John Baird, a inauguré le pavillon de l’Ontario en soulignant la contribution de la communauté francophone de la province. «C’est une bonne occasion pour nous de faire la promotion de notre communauté francophone. Nous avons la moitié des francophones au Canada hors Québec. Ils ne sont pas assez connus à l’extérieur de la province et même dans la province.

C’est une occasion de faire la promotion dans le monde des produits, de la province et de la communauté francophone», a-t-il affirmé. Situé au parc Major à Ottawa, juste en face du Parlement, le pavillon de l’Ontario fut une invitation à la découverte. Sous cette vaste tente blanche, la chef Caron invitait les visiteurs à se remplir le ventre. Le vin rouge et blanc, de l’Ontario évidemment, était à l’honneur.

Des spectacles d’artistes franco-ontariens s’y sont déroulés durant toute la durée des Jeux, dont ceux de CANO, Garolou, Robert Paquette, Deux Saisons et Breen Leboeuf. La télévision éducative TFO animait, pour sa part, l’aire de jeux des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *