Volume 28 Numéro 21 Le 6 juillet 2011

Énergie solaire : Nouveau poulailler vert


Trois producteurs de poulettes de remplacement et d'oeufs de l'Est ontarien, Marcel Leroux, Jean Souligny et Marcel Laviolette ont construit sur le toit de leur nouveau poulailler un projet solaire de 100 kW, s'étalant sur une longueur de 2 500 pieds. Ils

Par Isabelle Lessard, journaliste
info.agricom@lavoieagricole.ca


Trois producteurs de poulettes de remplacement et d’œufs de l’Est ontarien ont inauguré le 22 juin dernier l’un des plus gros projets solaires de son genre dans la province. Marcel Leroux, Jean Souligny et Marcel Laviolette ont construit à même le toit de leur nouveau poulailler un projet de 100 kW, s’étalant sur une longueur de 2 500 pieds.

Le projet qui est connecté au réseau électrique depuis le 15 mai dernier n’aura pris que 14 mois à compléter, soit de l’application au programme à la connexion. « Les propriétaires ont réalisé le projet en un temps record », explique Jean-Luc Mainville, représentant de la compagnie iSolara et maître de cérémonie lors de l’inauguration.  Cet exploit a d’ailleurs valu au projet le nom de « Fast track ».

À elle seule, la construction du projet solaire aura coûté quelque 625 000 $, dont 27 000 $ proviennent d’une subvention offerte par le programme Community Energy Partnerships (CEPP) du Ontario Power Authority. Il s’agit d’ailleurs du troisième plus gros montant d’aide financière à être accordée par le CEPP pour un projet d’énergie solaire.

Grâce à la technologie, messieurs Leroux, Souligny et Laviolette peuvent suivre la production d’énergie solaire par ordinateur, et ce de façon individuelle pour chacun des panneaux. De plus, un courriel automatique leur est envoyé régulièrement pour les informer de la production énergétique en cours.

Construction sur mesure

Le poulailler qui accueille à la fois les 526 panneaux solaires et 140 000 poulettes de remplacement annuellement a été construit tout récemment. D’ailleurs, les deux projets ont été conçus simultanément. Ainsi, la charpente, les fermes de toit, le revêtement de la toiture, l’électricité et bien d’autres éléments techniques ont été pensés en fonction de l’aménagement d’un aussi grand nombre de panneaux solaires.

Tout au long de l’élaboration du projet et de la construction, les propriétaires ont tenu à s’impliquer dans la conception et la réalisation du toit solaire, plutôt que d’opter pour un projet clé en main. Cela leur a permis de mieux comprendre le fonctionnement du système.

L’absence de pareils modèles aura cependant été l’une des plus grosses difficultés rencontrées lors de l’élaboration du projet. Le nouvel établissement des producteurs servira certainement donc de modèle pour les agriculteurs désireux d’investir dans une construction semblable. Ils ont d’ailleurs déjà reçu de nombreux appels et accueilli bon nombre de curieux pour une visite des installations.

Saturation du réseau

Les copropriétaires du poulailler ont eu de la chance d’obtenir l’autorisation de se brancher au réseau de distribution de l’électricité en mai 2010. C’est qu’après cette date, le réseau affichait complet, donc toute autre nouvelle connexion de cette ampleur était refusée.

2 réflexions au sujet de « Énergie solaire : Nouveau poulailler vert »

  1. Sheron Maltais

    Merveilleux!
    Si j’ai juste 4 poules, y a-t-il une solution résidentielle pour un poulailler solaire? (Niveau économique et écologique) à noter: Avec l’hiver à Québec…
    Merci!!!

    Répondre
    1. Journal Agricom

      Bonjour,

      Je pense que le mieux serait de vous renseigner auprès d’une entreprise en énergie solaire de votre région. Ils ont sûrement des solutions pour petits projets.

      La rédaction

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *