Volume 34 Numéro 13, Le 10 mars 2017

Entente pour un accès aux infrastructures laitières sur le campus d’Alfred


La présidente de La Cité Lise Bourgeois et le 1er vice président de l'Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO), Philippe Etter, lors de la signature d'une entente cadre entre l'IFRA et la FERCA, le 22 mars 2017 à Alfred. Photo: Chantal Quirion

Par Chantal Quirion


Fidèles à une tradition de collaboration déjà solidement ancrée, la FERCA et l’IFRA ont paraphé une entente cadre officialisant leur statut de partenaires privilégiés concernant les infrastructures du complexe laitier sur le campus d’Alfred. La signature s’est tenue le 22 mars, lors de la première journée du Sommet des affaires rurales qui avait lieu à Alfred.

En vertu de cette entente, la FERCA– s’engage à rendre ses installations disponibles aux étudiants de l’IFRA – Institut de formation et de recherche agroalimentaire – du Collège La Cité / campus d’Alfred. Elle s’engage du même souffle à appuyer les projets de recherches  en agriculture parrainés par l’IFRA ainsi que les projets de développement en agroalimentaire pilotés par l’Institut en lui permettant de se servir de la ferme, du troupeau laitier et des parcelles de terrains du campus.

En contrepartie, l’IFRA assure qu’elle s’adressera à la FERCA en priorité pour assurer ce volet de son mandat.

La présidente de La Cité, Lise Bourgeois ainsi que le 1er vice-président de l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO), Philippe Etter ont scellé cette entente lors d’une séance de signature protocolaire.

Dans son allocution, M. Etter a mentionné combien il était important pour l’UCFO d’avoir mené à bien le projet de la FERCA pour le bénéfice de la population agricole, en particulier celui des étudiants et donc de la relève,  qui n’aura pas à s’expatrier pour avoir accès à une formation de qualité, incluant un volet pratique.

Rappelons que la Ferme d’éducation et de recherche du campus d’Alfred (FERCA) a vu le jour en août 2015, fondée l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO). L’objectif de cette initiative étant d’assurer le maintien du troupeau sur le campus et de rendre accessible une infrastructure de recherche, de transfert technologique et de formation en agriculture avec une capacité de desservir les agriculteurs franco-ontariens. La ferme exploite présentement un troupeau laitier certifié biologique, avec l’appui des Producteurs laitiers de l’Ontario, ainsi que 280 acres en culture.

Pour sa part, Mme Bourgeois a indiqué que cette entente fortifie le lien existant et qu’elle s’avère un atout certain: « D’un côté comme de l’autre, dès qu’il va y avoir un projet de recherche on va le partager. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *