Volume 26 Numéro 05 Le 15 octobre 2008

Éthanol GreenField veut votre maïs!

Par André Dumont, collaborateur régulier


Les grains de l’Est ontarien seront enfin transformés dans l’Est ontarien.

À l’approche du démarrage de la production à son usine de Johnstown, Éthanol GreenField invite tous les producteurs de la région à leur offrir leur maïs.

La production d’éthanol devrait débuter la seconde semaine de décembre. « Nous avons dix jours d’avance sur notre échéancier », a fait savoir le directeur des produits, Bill McDonald, en entrevue avec Agricom.

GreenField est le plus important acheteur de maïs au pays, a indiqué Bill McDonald. L’entreprise exploite déjà trois usines d’éthanol, à Chatham et Tiverton, en Ontario et à Varennes près de Montréal.
Une cinquième usine devrait entrer en production en 2009, à Hensall, en Ontario.

Les installations de Johnstown auront besoin de 20 millions de boisseaux par année. « Nous aimerions acheter du maïs local le plus possible », a affirmé Bill McDonald.

Si la disponibilité de maïs en provenance de l’Est ontarien ne devait suffire, GreenField pourra aisément l’importer de l’extérieur. La distillerie de Johnstown est située près de l’autoroute 401 et de voies ferrées. Encore mieux : elle est voisine immédiate du Port de Prescott.

Grâce à une entente avec le port, le maïs pourra arriver par bateau. GreenField utilisera aussi les silos et le séchoir à grains du port.
Les producteurs qui vendront à GreenField pourront livrer leur maïs sec ou humide au Port de Prescott ou chez Foster Elevators, à North Gower.

Pouvoir vendre du grain humide sera particulièrement pratique pour les producteurs ne disposant pas de séchoir, ou pour ceux dont le séchoir n’est pas aussi rapide que la moissonneuse-batteuse en période de récolte.

On pourra vendre son grain au prix du jour ou à l’avance par contrat. Les prix seront fixés en fonction des cours en vigueur au Chicago Board of Trade.

« Je crois que parce que nous sommes de la place, nous aurons des prix très compétitifs », a dit Bill McDonald.

L’usine a été construire à Johnstown justement parce que beaucoup de maïs est produit dans l’Est ontarien, a indiqué Bill McDonald.
Les producteurs seront payés sur la base d’un grain livré. Plus ils sont situés près de Johnstown, moins leurs coûts de transport seront élevés.

GreenField achète du grain de Grade 2 ou supérieur. Cette qualité est nécessaire pour obtenir le maximum d’amidon dans le processus de fermentation des grains.

L’entreprise commencera aussi à vendre de la drêche de distillerie à partir de décembre. Ce sous-produit devient un supplément élevé en énergie pouvant s’ajouter à l’alimentation des porcs, volailles, bovins de boucherie et bovins laitiers.

Les producteurs peuvent communiquer avec Bill McDonald au 613-933-3400 ou avec Daniel deMoissac, au 613-218-1726.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *