Volume 25 Numéro 20 Le 18 juin 2008

Exportation d’un programme de certificat du Campus d’Alfred

Par Nicole Tessier, Communication, Université de Guelph-Campus d'Alfred


Nicole Péladeau-Séguin (au centre) entourée d’un groupe du certificat d’Aide en alimentation. Photo courtoisie.

Le certificat d’Aide en alimentation, à sa 8e édition au Campus d’Alfred, est pour la première fois offert plus largement par l’Université de Guelph à Toronto.

Depuis mars 2008, Nicole Péladeau-Séguin, une ancienne en Nutrition et salubrité des aliments (NSA) 1991, assume la coordination de ce programme à partir d’Alfred. Deux autres cohortes sont prévues dans un avenir prochain.

« La beauté de ce programme, affirme Nicole Péladeau-Séguin, est que l’étudiant adulte qui obtient son certificat d’aide en alimentation, acquiert des crédits du secondaire et obtient aussi son certificat de l’Université de Guelph-Campus d’Alfred ».

Alors, sur quoi repose le succès de ce programme ?

Selon madame Péladeau-Séguin, « les étudiants adultes se retrouvent dans un milieu plus propice à leur apprentissage. L’école est parfois intimidante pour cette clientèle ».

Le programme à Toronto est identique à celui offert à Alfred. Il est donc reconnu par le ministère de la Santé. La seule différence tient du fait que la clientèle desservie à Toronto est d’origine ethnique francophone. Onze apprenants sont inscrits dans le programme de 22 semaines ? dont 4 semaines en stage. Tous les niveaux de scolarité se retrouvent sur le même palier.

La collaboration dans l’Est ontarien se fait entre le Centre d’alphabétisation et de perfectionnement (CAP) de Hawkesbury, le Centre d’Éducation et de formation de l’Est ontarien et le Campus d’Alfred. Parmi les partenaires de Toronto, nous comptons Alpha-Toronto et la Corporation néo-canadienne de développement et de leadership communautaire.

Madame Péladeau-Séguin reconnaît qu’il y a certains défis dans la gestion à distance mais comme elle dit bien : « Ça marche ! ». À raison d’une fois par mois elle se rend à Toronto pour superviser le projet. Elle communique fréquemment avec l’équipe pour assurer la qualité de l’enseignement.

Les recettes canadiennes sont autrement différentes de ce que connaissent les participants du programme à Toronto. La coordonnatrice ressent une énergie sans pareil que dégage le groupe.

« Si vous voyiez la reconnaissance qui émane de leurs yeux, on veut tout y mettre pour leur réussite ». Plusieurs des participants effectueront leur stage dans l’Est ontarien au mois d’août prochain afin de parfaire leurs connaissances dans un milieu francophone.

La diversité rurale, c’est nous !

Le groupe de la phase 2 débute en octobre prochain. Pour les personnes intéressées au programme Aide en alimentation à Alfred, prière de joindre Mme Nadine Legault au 613-632-9664.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *