Autres

FarmLine : Une ligne téléphonique d’aide juste pour les agriculteurs!

Par Pierre-Alain Blais
info.agricom@atreide.net


Inaugurée en novembre dernier, la ligne d’appel dédiée aux agriculteurs ontariens continue de rendre service? et même de sauver des vies, estime Susan Klein-Swormink, coordonnatrice du service.

Après un courte période de rodage l’an dernier, la ligne d’appel sans frais reçoit entre 4 et 6 appels par jour en moyenne depuis le début de l’année. Il y a eu quelques creux plus calmes, surtout lorsque les agriculteurs sont très occupés par les semailles au printemps, et lors des périodes de récoltes, explique Mme Klein-Swormink, rejointe par Agricom au bureau central du service, près de Brockville.
Quatre conseillers bien formés à l’écoute attentive, dont une personne couramment bilingue, prennent les appels. «Les appels les plus difficiles à prendre sont certainement les cas de détresse émotive profonde, parfois des gens qui veulent s’enlever la vie. Heureusement qu’on en reçoit que quelques-uns de ceux-là», confiait la coordonnatrice.

Mais plus habituellement, les personnes qui se prévalent du service téléphonique d’aide ont besoin de se confier et recherchent de l’aide. «Les appels ont souvent trait à des situations financières difficiles. Les prix des denrées agricoles sont très bas, et on connaît des mauvaises années de récoltes. On nous appelle quand la ferme ne peut plus faire ses paiements et que la situation est devenue tout simplement intenable», révèle Mme Klein-Swormink.
«Les conseillers ont été très bien formés pour cela, et peuvent référer une personne à un service d’aide financier, comme le Bureau de l’endettement agricole», dit la coordonnatrice du projet.
En fait, confiait Susan Klein-Swormink, le service d’assistance ne fait pas que simplement rediriger les gens vers d’autres services publics.

«Il faut souligner que la personne qui appelle est en détresse, c’est souvent son dernier recours. On s’assure de bien déterminer ses besoins, et on la réfère à des personnes précises dans le système, qu’on sait qu’elles prendront très sérieusement les appels qu’elles reçoivent. En plus, nous faisons un suivi de toutes les personnes qui appellent et qui laissent leur nom dans les 2 à 3 semaines. On s’assure qu’on a bien pris soin de notre client», précise la coordonnatrice Klein-Swormink.
Le service d’aide téléphonique aurait aussi reçu beaucoup d’appels concernant la sécheresse et l’été difficile qu’ont vécus les agriculteurs ontariens. «On a dû référer beaucoup de gens vers la société Agricorp et le ministère de l’Agriculture de l’Ontario».
Ligne AgriTel (FarmLine) 1-888-451-2903, du lundi au vendredi de 8h30 à 20h00.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *