Le 15 octobre 2003

Festival de l’eau pour enfants de l’Est ontarien: Un investissement à long terme

Par Chantal Quirion


Photo gracieuseté de l’Intendance environnementale de Prescott-Russell.

C’est au Collège d’Alfred de l’Université de Guelph, que s’est tenu officiellement le premier Festival de l’eau pour enfants de l’Est ontarien les 23 et 24 septembre derniers. Le Festival était ensuite accueilli par le Village Upper Canada les 7, 8 et 9 octobre suivants.

Succédant à deux projets pilotes en 2002 visant à vérifier sur le terrain, le fonctionnement des sites développés, le festival ouvrait enfin ses portes à l’ensemble des élèves de quatrième année de l’Est ontarien. Le but: inculquer de bonnes habitudes d’utilisation de l’eau pour préserver et protéger les réserves d’eau de la région.
À cette fin, le centre de Recherche en transfert des technologies du Collège d’Alfred (RTT) a été mandaté de concevoir et réaliser des stations pratiques et théoriques, interactives, amusantes et éducatives. Ainsi pendant la période d’essai, trente stations bilingues, répertoriées en cinq thèmes ont été éprouvées et améliorées pour permettre le lancement officiel de l’événement.

Le Festival de l’eau pour enfants de l’Est ontarien complète le programme scolaire. C’est pourquoi tout au long de son élaboration, un employé du Conseil scolaire du district catholique de l’Est ontarien a siégé sur le comité organisateur. Travail de longue haleine, les représentants de chacun des nombreux partenaires organisateurs, se sont regroupés en sous-comités et ont travaillé de concert pour arriver à développer ce projet.

Suzanne Lafrance, de l’Intendance environnementale de Prescott et Russell, souligne l’ampleur du travail effectué pour cette étape de mise en forme, qui a nécessité une multitude de réunions auxquelles plusieurs personnes ont participé assidûment. Sans la ferme volonté de chacun des partenaires organisateurs, qui ont participé bénévolement, le Festival de l’eau pour enfants de l’Est ontarien n’aurait pu voir le jour.

Saison 2003-2004

Collège d’Alfred (septembre), Village Upper Canada (octobre) et Zone de protection de la nature Baxter (juin), en tout trois festivals sont au programme dont les deux premiers ont eu lieu en septembre et en octobre respectivement, qui ont remporté un vif succès.

Le dernier se tiendra à Kars, dans la Zone de protection de la nature Baxter, au printemps prochain. Fait appréciable, il n’y a aucun coût d’admission, la totalité des frais pour la réalisation de l’événement étant déboursés par l’ensemble des partenaires.

Pour la prochaine saison 2004-2005, le festival prévu au Collège d’Alfred pourrait être reporté à un autre moment dans l’année scolaire pour que sa tenue ne coïncide pas avec les festivités organisées pour la fête du drapeau franco-ontarien.

Les bénévoles

L’équipe de bénévoles qui assure la tenue de l’événement s’est grandement enrichie par l’apport des élèves de dixième année des écoles secondaires de l’Est ontarien. Ceux-ci, à raison de deux par station, ont animé les trente sites du circuit à chacun des festivals. Pour ce faire, ils ont reçu au préalable, une formation adéquate. Cet apport constitue un réel bienfait pour les partenaires de l’événement, qui par le passé, monopolisaient leurs effectifs réguliers pendant la durée du festival à chacun des sites.

Historique

C’est en réponse à une recommandation issue d’une étude sur les eaux souterraines que le Comité de gestion des ressources en eau de l’Est de l’Ontario a voulu trouver des moyens pour sensibiliser la population à l’importance d’assurer aux générations futures des réserves suffisantes en eau potable.
C’est ainsi que l’idée du Festival de l’eau prenait naissance. Les Comtés unis, qui avaient pensé au départ à un festival pour leurs comtés, avaient trouvé deux partenaires: le Collège d’Alfred et l’Intendance environnementale de Prescott-Russell.

Ensemble, ils convinrent rapidement d’étendre le festival à l’ensemble de l’Est de l’Ontario ce qui leur permit de s’adjoindre de nouveaux partenaires.
Le département de Recherche et de transfert des technologies (RTT) du Collège d’Alfred, fut mandaté de développer et réaliser les 30 sites. De novembre à mai 2002, le projet fut développé sous la supervision d’un comité chargé d’évaluer la concordance avec le contenu pédagogique de la quatrième année. En juin 2002, un groupe restreint de 250 étudiants était invité à participer au projet pilote, soit le premier Festival de l’eau pour enfants de l’Est ontarien. Un deuxième suivait à Upper Canada Village en octobre 2002.

Les deux projets pilotes ont été réalisés grâce au soutien exclusif des nombreux partenaires qui ont financé et fourni leur personnel pour assurer la logistique de l’événement. Entre temps, la Fondation Trillium qui avait été sollicitée comme partenaire majeur a accordé son appui et versera la somme de 325 000$ sur trois ans. Argent qui servira pour les festivals de 2003-2004 et les suivants. Pour recevoir cette somme, le festival devait être parrainé. L’Institut des sciences environnementales du fleuve Saint-Laurent accepta ce rôle et depuis lors administre le festival.

Suzanne Lafrance de l’Intendance environnementale de Prescott et Russell qui est impliquée dans le projet depuis le début s’estime très satisfaite de l’évolution de celui-ci. Elle précise que d’autres événements similaires existent en Ontario, comme le Waterloo Water Children Festival duquel ils se sont inspirés.

Fréquentation

Leur objectif: recevoir 1000 à 1200 étudiants sur trois jours pour chacun des festivals. C’est un objectif qui semble des plus réalisable, puisque lorsque l’infrastructure est en place il n’est pas plus difficile d’en recevoir 1000 que 500. Madame Lafrance précise que bien que le contenu s’adresse aux élèves de la quatrième année, les classes doubles comme les 3-4 et 4-5 sont acceptées. Certains niveaux plus élevés peuvent également en faire la demande.

Un grand rayonnement

Toujours dans le but de sensibiliser les jeunes à la précarité des ressources en eau de l’Est de l’Ontario, les organisateurs espèrent par la bande, atteindre les parents des jeunes visiteurs, ce qui constitue un bon rayonnement.

Le contenu des cinq thèmes développés dans le cadre du festival, est disponible sur le site www@riverinstitute.com/festival où il est également possible de s’inscrire en ligne. L’on y retrouve également la liste exhaustive des nombreux partenaires sans qui l’événement ne pourrait avoir lieu. Téléphone: Robert Gratton, coordonnateur (613) 936-6620.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *