Volume 33 Numéro 17 Le 06 mai 2016

Festival de la tonte


Par Hugo Ouellet


Cherchez-vous une activité de famille éducative et agréable? Le Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada présente son festival de la tonte des moutons annuel ce week-end, soit les 21 et 22 mai. Pour l’occasion, les visiteurs pourront tout savoir au sujet de la laine en participant à diverses activités et démonstrations. Petits et grands pourront admirer les alpagas et assister aux démonstrations de tonte des moutons, de rassemblements de troupeaux par des chiens bergers et d’agilité avec des chiens border collie. Ils pourront aussi voir les étapes de transformation de la laine à partir de la toison brute qui sera cardée, filée, tissée et tricotée. Les visiteurs pourront s’initier à l’art de la ceinture fléchée, participer à un jeu-questionnaire sur les fibres sans oublier la bergère Bo Peep, qui a encore besoin d’aide pour trouver ses moutons!

Je travaille au Musée de l’agriculture depuis quinze ans et je réalise que ce festival continue à éduquer et amuser le public d’année en année. Même moi après tout ce temps,  j’en apprends encore  toutes les fois. Les visiteurs pourront assister à la démonstration de la tonte commentée par l’un des dynamiques guides en regardant un tondeur professionnel à l’œuvre.

Aussi, en compagnie de l’artisane Lynn McNabb toutes les possibilités reliées à l’utilisation du cuir seront présentées. En plus d’être utilisé pour fabriquer des bottes durables et de beaux sacs à main, le cuir est un sous-produit fascinant. Les visiteurs seront en mesure d’apprendre comment le cuir est transformé en produits utiles ainsi qu’en produits de luxe.

Une autre activité qui me tient à cœur est la démonstration effectuée par des membres du Ottawa Valley border bollie Club. Ces derniers nous font une démonstration de courses à obstacles constituée de chute, de tunnel et de sauts, le tout fait à l’intérieur d’un laps de temps minuté. C’est mon évènement préféré puisque j’ai participé à ce genre d’activité pendant plusieurs années avec mon chien Angel.

Finalement, les visiteurs pourront découvrir l’étape du cardage de la laine et s’exercer eux-mêmes à l’aide de cardeurs. Une expérience unique qui permet au public de redécouvrir un art disparu qui a fait partie de la vie des pionniers franco-ontariens du passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *