Volume 25 Numéro 15 Le 2 avril 2008

Fiers d’être jeune? et Franco

Par Journal Agricom


« Cet important appui permet à l’Union des cultivateurs franco-ontariens de remplir sa mission et de soutenir plus énergiquement les jeunes des communautés rurales francophones de l’Ontario », selon Simon Durand, directeur général de l’Union des cultivat

Les jeunes ruraux francophones de l’Ontario bénéficieront d’un nouvel appui du gouvernement fédéral visant à encourager leur fierté de travailler en français et à participer à la vie francophone de leur communauté.

Parmi les trois organismes qui se partagent la subvention globale de 170 000 dollars, l’Union des cultivateurs franco-ontariens en obtient une part pour réaliser une panoplie d’idées de valorisation de la relève franco-ontarienne par l’intermédiaire du projet « Fiers d’être jeune? et Franco ! »

En outre, l’Union veut faciliter la mise en place d’un réseau provincial « dynamique et actif » de jeunes (16 à 35 ans) impliqués dans des métiers reliés aux secteurs agricole et agroalimentaire.

On pense notamment étendre à toute la province le champ d’action de l’association de jeunes de la relève agricole qui a pris racines ces dernières années dans l’Est ontarien, a expliqué Luc Morin, agent de développement principal à l’Union des cultivateurs.

« Nous voulons montrer que c’est possible de travailler en français et qu’il est parfaitement possible d’afficher sa fierté d’être de culture francophone en Ontario », d’ajouter M. Morin.

« Si nous réussissons à implanter la fierté franco-ontarienne chez la génération qui formera notre relève d’entrepreneurs agricoles, nous pourrons continuer à vivre en français dans nos campagnes ».

« Ces jeunes représentent les futurs leaders de l’Ontario français et viennent garantir l’épanouissement du français. Ils sont réellement une valeur ajoutée pour toute la communauté ontarienne et grâce à cet appui, nous pouvons maintenant les aider à s’épanouir », précise Simon Durand, directeur général de l’Union des cultivateurs.

L’Union veut aussi en profiter pour mettre en place de nouveaux services adaptés afin de faciliter les transferts de ferme et appuyer la mise sur pied de la Maison familiale rurale franco-ontarienne qui doit ouvrir ses portes dès septembre prochain.

Un autre élément majeur, l’Union veut aussi développer un meilleur site Internet jeunesse « pour informer, appuyer, supporter et livrer les outils mis en place pour l’ensemble des communautés franco-ontariennes ». Ce site deviendra une sorte de lieu d’unification entre les jeunes ruraux francophones de diverses régions et vivant des réalités culturelles similaires.

Ce financement a été obtenu d’un fonds de 30 millions de dollars de Patrimoine canadien qui a été mis de côté pour deux ans dans le budget fédéral de 2007 et qui a pour but d’appuyer les communautés de langue officielle en situation minoritaire et leur permettre de participer à tous les aspects de la vie canadienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *