Autres

Gens de chez-nous Claude Peloquin: Une vie de service dédiée à l’agriculture

Par André Pommainville, agronome par André Pommainville, agronome
info.agricom@atreide.net


Monsieur Claude Peloquin, un Franco-Manitobain de naissance est fier de ses accomplissements au sein du ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario (MAAARO).

C’est réciproque, l’agriculture ontarienne doit une fière chandelle à Claude pour son dévouement et surtout l’amour de sa profession: l’agronomie. Le professionnalisme de Monsieur Peloquin n’est plus à démontrer, c’est un homme intègre dont sa priorité a toujours été le service aux agriculteurs et au développement rural en général.
Qui est Claude Peloquin’

Originaire de St-Pierre au Manitoba, M. Peloquin est l’aîné d’une famille de sept enfants (5 s’urs et 1 frère). Il fut élevé sur une ferme laitière qui est présentement propriété de son frère.
La vocation de la ferme a changé de laitière à celle de grandes cultures. Ayant toujours eu l’agriculture dans le sang, il décida de perfectionner ses connaissances agronomiques en obtenant un bachelier en sciences agricoles de l’Université du Manitoba au printemps de 1971.

Ses débuts dans l’Est ontarien
Étant une personne pratique et se cherchant un emploi où il pourrait se servir de ses connaissances académiques, il opta pour le département de l’agriculture de l’Ontario présentement connu comme le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario. Au mois de juin 1971, il débuta donc sa carrière comme assistant-agronome au bureau d’Embrun. Ceci concrétisait son v?u qui était d’obtenir un emploi où il pourrait se servir de ses «bottines» pour le développement de l’agriculture.

Son cheminement comme vulgarisateur agricole se poursuivit sous plusieurs volets, dont le mouvement 4-H, la préparation de rations laitières, la promotion de la bonne gestion agricole (surtout par le programme «Canfarm»), l’enseignement de divers cours de formation pour les producteurs, etc.
Claude est surtout reconnu par son habileté à mettre en pratique les résultats de la recherche faite par les différents gouvernements et les autres grandes industries para-agricoles. Il cite tout spécialement le mouvement 4-H qui était une excellente façon pour un jeune agronome de rencontrer beaucoup de producteurs et, du fait même, de rendre plus facile le travail de vulgarisateur agricole.

Nord de l’Ontario
Le 1er janvier 1984, Claude est promu agronome en chef pour le district de Nipissing dont le bureau était situé à North Bay. Tout comme dans le comté de Russell, les producteurs qu’il desservait ont vite apprécié le dévouement de Claude pour le développement rural et agricole de leur région nordique. L’agronome du ministère dans les régions du nord de l’Ontario doit être très polyvalent, touchant pratiquement toutes les facettes qui se rattachent à l’agriculture.

L’agriculture a beaucoup évolué depuis 1984. Claude mentionne tout particulièrement la venue du drainage souterrain avec des nouvelles cultures qui ont complètement changé l’image de l’agriculture. Il existe présentement une économie agricole beaucoup plus diversifiée et moins centrée sur la production animale, tant laitière que bovine.

Les programmes d’aide financière spécifiques au nord de l’Ontario ont souvent joué un rôle important dans le développement agricole. Depuis 1993, au-delà de 25 millions $ en aide financière venant de différentes sources gouvernementales ont permis à l’agriculture de prendre un essor sans précédent. Une multitude de projets ont été complétés, allant du drainage souterrain à des constructions de bâtiments agricoles.

En plus de nombreux projets individuels, il y a des améliorations communautaires, dont les élévateurs avec installations de séchage de Verner construites en 1999. Tout en apportant une aide financière, un des critères d’admissibilité du programme est que les producteurs doivent fournir des données financières de leur entreprise qui aident ceux-ci à mieux comprendre l’état de santé financière de leur entreprise.

Gérant régional pour tout le Nord ontarien
Depuis 1994, Claude est le gérant régional pour MAAARO pour tout le Nord ontarien. C’est à ce titre qu’il voit à assurer la juste part des fonds gouvernementaux qui sont alloués à l’agriculture avec l’aide des différents agronomes et spécialistes du MAAARO. M. Peloquin est le seul gérant bilingue du ministère travaillant dans le secteur de la vulgarisation. Son territoire est immense allant du district de Parry Sound jusqu’à la frontière du Manitoba.

Si l’on demande à Claude de nous énumérer quelques défis que la région agricole du Nord ontarien doit faire face, il mentionne :
a) Faire connaître au restant de la province qu’il y a une agriculture bien vivante et rentable dans le Nord;
b) Faire valoir l’agriculture comme une carrière intéressante à la population vivant dans cette région;
c) L’importance de conserver les services de vulgarisation du MAAARO;
d) L’investissement nécessaire pour le progrès et le développement de l’agriculture.
Comme mot de la fin, Claude nous dit qu’au cours de ses 30 ans au service du MAAARO, il a vu beaucoup de changements et de défis, mais qu’il serait prêt à refaire le même parcours si la vie le permettait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *