Volume 25 Numéro 20 Le 18 juin 2008

Golden Moor ? La boue qui fait du bien

Par André Dumont, collaborateur régulier


Marc St-Onge a prélevé des échantillons de tourbe dans 63 tourbières avant de choisir celle de Moose Creek pour faire ses boues thérapeutiques. Photo André Dumont.

Marc St-Onge vend de la terre. Elle est si riche qu’aucun de ses clients ne s’en servirait dans son jardin. Ils préfèrent se l’enduire sur le visage, en mettre dans leur bain ou même en manger !

Cette terre est si bénéfique pour le corps qu’en un peu plus de 10 ans, Marc St-Onge a conquis environ 80 % du marché des boues thérapeutiques utilisées dans les centres du bien-être (Spas) au Canada.

Son entreprise, Golden Moor, embauche 18 personnes et exporte dans 17 pays.

De la terre d’Est-Ontario

La terre qu’utilise l’entreprise de Casselman provient des profondeurs d’une tourbière de Moose Creek, dans l’Est ontarien : « C’est la meilleur au monde, dit Marc St-Onge. Elle contient 34 pour cent d’acide humique. Les boues utilisées en Europe n’en contiennent que huit ou neuf pour cent. »

Marc St-Onge est né à Sudbury d’une mère enseignante de maternelle et pionnière des soins esthétiques. Elle possédait deux écoles d’esthétique, l’une à Sudbury, l’autre à Ottawa, dont son fils deviendra gestionnaire.

L’intérêt de Marc St-Onge étant plutôt du côté des soins corporels, il devient ostéothérapeute en suivant les formations du Québécois Yves Paré.

« J’ai toujours eu des mains de guérisseur, ma grand-mère me le disait », raconte Marc St-Onge, qui ira jusqu’à posséder sa propre école d’ostéothérapie, à Ottawa.

En 1987, il fonde Golden Moor et se met à produire ses propres produits pour le corps. Il part à la recherche de la meilleure tourbe pour ses boues thérapeutiques. Il prélèvera des échantillons dans 63 tourbières entre Kapuskasing, Timmins et Rivière-du-loup. C’est à Moose Creek qu’il trouve celle avec la meilleure composition, dont un très haut taux d’acide humique.

L’acide humique

L’acide humide, c’est « le maillon manquant à notre alimentation », soutient l’ostéothérapeute franco-ontarien. On le retrouve essentiellement dans la matière organique en décomposition, qui ferait cruellement défaut sur le sol de nos champs.

Le labour, les récoltes qui laissent très peu de matière organique au sol et l’application d’engrais et de pesticides chimiques auraient pour effet de réduire les taux d’acide humique sur nos terres agricoles, soutient Marc St-Onge.

La tourbe que puise Golden Moor à 20 à 40 pieds sous terre, contient une telle concentration d’acide humique qu’elle s’avère efficace pour régler ou atténuer une foule de problèmes de santé, de l’arthrite et les rhumatismes en passant par l’ostéoporose, certains cancers, l’hypertension et la constipation !

Thérapie par la boue

Si la plupart des produits qu’on enduit sur la peau ne servent qu’à nourrir la peau, ceux de Golden Moor pénètrent véritablement dans les différents systèmes du corps. La boue est une substance organique remplie de bonnes bactéries que le corps absorbe, explique Marc St-Onge.

L’acide humique qu’elle contient rend soluble les métaux lourds, aide à réguler l’action des glandes, stimule le système immunitaire et agit comme antioxydant et anti-inflammatoire.

Souvent, Marc St-Onge recommandera une cure de désintoxication consistant en 21 bains en 21 jours, afin de débarrasser le corps des métaux lourds qu’il a accumulés. Il suffit de verser quelques onces de boue dans son bain, s’y plonger 20 minutes et en ressortir sans se rincer.

« Tout est meilleur quand c’est fait par la terre », dit Marc St-Onge. Les médicaments chimiques de la médecine conventionnelle ne font que traiter les symptômes et créer de nouveaux problèmes dans le corps, croit-il.

En plus de l’acide humique, les boues de Golden Moor contiennent naturellement une gamme de minéraux, la plupart des vitamines, des oligo-éléments et même des phytohormones que les plantes ont produites avant de mourir.

La boue thérapeutique s’obtient après cinq ou six procédés de filtration, d’homogénéisation et de pasteurisation. On en fait un enduit pour le corps ou une boue qu’on dilue dans son bain. On peut se la procurer pure, ou mélangée avec des huiles essentielles qui rehaussent son odeur et ses propriétés curatives.

Golden Moor fabrique 89 produits en tout, allant jusqu’aux suppléments alimentaires liquides. Il existe notamment le Nutramoor, un breuvage qui contient 22 plantes médicinales. On peut se les procurer sur Internet, dans les spas ou dans des boutiques spécialisées.

www.goldenmoor.com
www.gvmlm.com

4 réflexions au sujet de « Golden Moor ? La boue qui fait du bien »

  1. Luc Guillemette

    Bonjour
    Je cherche à me procuré de la terre moor brute
    si vous pouvez m’indiqué un fournisseur le renseignement
    serais très apprécié
    Merci Luc Guillemette

    Répondre
    1. Journal Agricom

      Bonjour M. Guillemette,
      Voici les coordonnées de l’entreprise :
      Golden Moor Inc.
      38 Industrial Rd.
      Casselman ON K0A 1M0

      Tel: 613-764-6667

      Demandez à parler à Francine ou Gérard.

      Bonne chance !

      Répondre
  2. Francine Fortier

    Bonjour,

    Après plusieurs essai, votre site internet est introuvable, par chance je connais bien votre compagnie.
    J’ai tenté plusieurs recherche sur «enveloppements corps ou boue etc.»

    Je voudrais visiter votre site.

    Merci
    Francine Fortier

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *