Volume 26 Numéro 06 Le 5 novembre 2008

Hausse des inscriptions au Collège Boréal de New Liskeard

Par Marc Dumont, collaborateur régional


Le Programme de soins vétérinaires du Collège Boréal à New Liskeard a un son taux de placement de 100% et il est reconnu pour la qualité de ses diplômés.

Bien que les inscriptions au Collège Boréal soient en hausse de 7% cette année, le Programme de soins vétérinaires du campus du Collège à New Liskeard a 15% de plus d’effectifs que l’an dernier.

Ce programme a le vent dans les voiles et pour cause: son taux de placement est de 100% et il est reconnu pour la qualité de ses diplômés. Certains obtiennent même une place en pharmacie.

Si à l’origine, le Programme de soins vétérinaires devait répondre aux besoins des cliniques vétérinaires, il ouvre maintenant sa formation pour répondre aux besoins des laboratoires de recherche.

C’est que la qualité du programme et des diplômés intéresse les laboratoires qui établissent des partenariats avec le Collège. Ils participent activement au recrutement et font des dons au Collège.

Ainsi un laboratoire a fourni des rats et tout l’équipement nécessaire à leurs soins. De plus, il s’apprête à récidiver avec des souris. Un employeur vient tout juste de signer une entente de 5 ans et offre 40 emplois garantis. Certains offrent des bourses aux étudiants qui décident de faire leur stage dans leur laboratoire.

Devant cet état de chose, le campus du Collège Boréal à New Liskeard veut aménager des locaux et ouvrir un département de laboratoire.

Dès novembre, il y aura de la formation au laboratoire pour les professeurs et l’achat de nouvel équipement. Cette formation permettra au Collège d’offrir encore plus de cours.

Dans les plans, il y a l’agrandissement du Centre animal. Présentement le Centre comprend quelques espèces comme les chats, les chiens, les rats, les animaux de ferme et sous peu, on pense ajouter à la liste.

Pour les étudiants, le choix devient intéressant avec plusieurs possibilités. La présence de belles fermes dans la région donne aussi l’occasion aux étudiants d’effectuer des stages de qualité tout près pour les gros animaux.

Du côté homologation, le Conseil canadien de la protection des animaux qui se préoccupe du bien-être des animaux n’a eu que des éloges pour le Collège parce que celui-ci dépasse les normes. Même que le Collège est devenu une institution de référence.

L’autre organisme, l’Ontario Association of Veterinarian Technician (Association ontarienne des techniciens vétérinaires) vient de renouveler l’entente pour s’assurer du maintien de la qualité des cours. Présentement les étudiants peuvent faire l’examen de l’Association et détenir le titre de technicien-vétérinaire autorisé.

Le Collège offre aussi un cours d’un an de commis en soins animalier et s’apprête à mettre sur pied des ateliers de fin de semaine en toilettage. Enfin le dernier programme prêt à être offert est celui d’Optimisation de la production laitière. C’est un cours d’une durée d’un an ou de 625 heures.

La réalité avec ce cours est qu’il intéresse les gens qui sont déjà en agriculture et qui ne peuvent pas s’absenter pour toute une année. Le Collège étudie présentement la possibilité de modifier son mode de livraison. Le tout devrait être prêt pour l’automne 2009.

Une nouvelle DG

Depuis, avril 2008, c’est Chantal Théoret, ca, cma, qui assure la direction du campus de Collège Boréal à New Liskeard. Issue du monde des affaires, Mme Théoret a un parcours axé sur le développement d’entreprises et elle détient une solide expérience en gestion financière et en ressources humaines.

Mme Théoret vous dira qu’elle a choisi ce poste de direction en raison du caractère particulièrement dynamique du Collège Boréal et de son intérêt pour l’enseignement. Puis elle aime vivre à New Liskeard!

Ses objectifs: augmenter les inscriptions, voir les possibilités du côté du Nord-ouest québécois et améliorer les programmes. Déjà elle se rend compte qu’il est essentiel d’organiser la vie étudiante.

À ce moment-ci, être à l’écoute des besoins des étudiants a voulu dire aménager une salle de conditionnement physique. Et c’est ce qui est en train de se faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *