Cultures

Heinz propose une indemnisation aux producteurs


Heinz a offert aux 43 producteurs de tomates une compensation financière totalisant près de 1,8 million $. Photo courtoisie Heinz

Isabelle Lessard

Par Isabelle Lessard
Rédactrice en chef
redaction@journalagricom.ca


Les 43 producteurs de tomates de la région de Windsor-Essex qui ont été laissés en plan par Heinz en novembre dernier, après avoir appris la fermeture prochaine de l’usine de Leamington, ont unanimement accepté un règlement. La multinationale a offert aux agriculteurs une compensation financière totalisant près de 1,8 million $.

Le 14 novembre, la compagnie a convoqué ses employés pour les informer qu’elle fermerait ses portes dès l’été prochain. Il s’agissait du moteur économique de la région. En plus d’employer plus de 700 travailleurs à temps plein et 300 autres saisonniers, Heinz faisait vivre de nombreuses autres familles agricoles en achetant des tomates produites localement. Cela avait d’ailleurs valu à Leamington le titre de « capitale canadienne de la tomate » en raison de ses 4 km2 de culture.

Le fabricant de ketchup Heinz a consenti à offrir aux producteurs l’équivalent de 9 $ la tonne, basé sur les contrats de livraison de l’année précédente. La compagnie avait acheté un peu plus de 200 000 tonnes des agriculteurs de Leamington en 2013.

« En reconnaissance d’un partenariat entre notre compagnie et tous les 43 producteurs locaux de tomates de la région de Leamington et par un geste d’expression de respect mutuel, Heinz est heureuse de confirmer que les producteurs ont unanimement accepté un paiement de bon vouloir de la compagnie », a confirmé à Agricom Michael Mullen, responsable des affaires gouvernementales et corporatives de la compagnie basée en Pennsylvanie.

M. Mullen a confirmé que ce montant permettra aux agriculteurs d’être dédommagés pour les dépenses déjà encourues pour préparer la prochaine saison de culture de 2014. « Même si les dispositions du contrat ne prévoyaient aucun paiement, Heinz a jugé qu’un paiement de bon vouloir aiderait à compenser pour les coûts engagés par des producteurs qui avaient déjà commencé les préparatifs pour la récolte de la prochaine année », a-t-il spécifié.

C’est 40 % des champs de tomates de la région qui fournissaient l’usine de ketchup, soit approximativement 5 500 acres situés dans un rayon de 100 km de l’usine. La majorité des tomates produites étaient converties en pâte de tomate, qui fait partie des ingrédients du ketchup qui faisait la renommée de la compagnie.

Heinz s’était installé à Leamington en 1909. La compagnie a indiqué qu’elle n’avait pas encore choisi si elle allait ou non vendre son usine de Leamington. Elle se dit en train « d’étudier les différentes possibilités ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *