Volume 31 Numéro 09 Le 20 décembre 2013

Homestead Organics déménage ses activités à Morrisburg


La nouvelle acquisition d’Homestead Organics, un bâtiment de 27 000 pi2 situé à Morrisburg, pourrait devenir une centrale d’où transigerait la marchandise agricole biologique. Photo courtoisie

Isabelle Lessard

Par Isabelle Lessard
Rédactrice en chef
redaction@journalagricom.ca


Homestead Organics a le vent dans les voiles. L’entreprise agricole biologique qui fête cette année son 25e anniversaire d’existence s’est offert un beau cadeau pour son quart de siècle : un nouvel établissement.

Freiné par le manque d’espace de son usine de transformation de Berwick, Homestead Organic a fait l’acquisition d’une ancienne fabrique de lait de remplacement, située au 45 Allison, à Morrisburg.

« Le volume des ventes augmente autour de 10 à 15 % chaque année, explique Tom Manley, propriétaire de l’entreprise. À l’époque où j’ai acheté cet emplacement à Berwick, il y a 16 ans, c’était abordable et de bonne taille, mais maintenant il nous manque de place. »

De fait, l’entreprise dont les revenus se concentrent dans trois principales activités, soit la production de moulée biologique pour animaux de ferme, le criblage du soya pour le marché de la consommation humaine et la vente de fournitures agricoles biologiques (semences, suppléments alimentaires et engrais biologiques), a connu une croissance fulgurante au cours des dernières années. Alors qu’elle produisait 500 tonnes de grains en 1997, elle dépasse maintenant les 7 500 tonnes.

Le temps était venu pour l’entreprise de s’offrir mieux. L’usine d’Homestead Organics passera donc d’une superficie de 8 000 à 27 000 pieds carrés, soit presque quatre fois l’espace actuel.

Projet en 2 étapes

Le projet de réaménagement est estimé à 2,5 millions $.

L’emménagement dans le bâtiment nouvellement acquis se fera en deux phases, explique le propriétaire de l’entreprise. Le centre de criblage du soya pour la consommation humaine sera le premier secteur d’activité de l’entreprise à être installé à Morrisburg, en mars prochain.

Cette étape qui comprend l’achat de l’usine, l’acquisition de nouveaux équipements – dont quatre silos coniques de 40 à 80 tonnes chacun-, ainsi que le déménagement des pièces nécessaire sera réalisée au coût de 900 000 $. Ce montant provient d’investissements privés.

Seulement deux employés seront transférés à Morrisburg pour cette phase de l’aménagement, tandis que les 12 autres resteront à Berwick jusqu’à ce qu’on entame la phase deux du projet.

Estimé à 2,5 millions $, le déménagement des autres activités commerciales de Homestead Organics, dont la fabrique de moulée biologique, a déjà reçu une subvention provenant de l’enveloppe fédérale Growing Foward 2. Une deuxième pour couvrir l’achat d’équipements est en attente d’une réponse et M. Manley en soumettra une troisième ce mois-ci.

Aucune création d’emploi n’est prévue pendant la réorganisation des activités à Morrisburg, mais le propriétaire de l’entreprise ne cache pas son enthousiasme face à la croissance des activités que permettra ce déménagement.

« On prévoit doubler la taille de l’entreprise d’ici cinq ans, alors ça nous prendra de nouveaux employés », explique Tom Manley. Il estime que six autres employés pourraient être embauchés dans les cinq prochaines années.

Quant aux agriculteurs, Tom Manley est conscient que certains de ses fournisseurs qui livrent leur grain eux-mêmes devront parcourir une plus grande distance. Mais une croissance de l’entreprise voudra aussi nécessairement dire qu’Homestead achètera en plus grande quantité.

Les grains utilisés dans la fabrication de moulée et le soya vendu par son centre de criblage proviennent d’un rayon de quatre heures de l’usine, soit de la Montérégie, dans l’Ouest québécois, jusqu’à Belleville, en Ontario.

Tom ignore pour l’instant s’il conservera ou non l’usine de Berwick. « Il y a deux scénarios. Dans un premier temps, il s’agit de conserver l’usine et d’en faire un site d’entreposage secondaire soit pour notre entreprise, soit pour d’autres producteurs biologiques de la région. Ou on vend l’usine de Berwick », a-t-il confié à notre journaliste.

À lire aussi :
Un projet de centrale bio à Morrisburg

Une réflexion au sujet de « Homestead Organics déménage ses activités à Morrisburg »

  1. Ping : Un projet de centrale bio à Morrisburg | Agricom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *