Le 15 mai 2002

Hommage à Jean-Noël Dessaint


N.D.L.R. Lors du service funèbre de M. Jean-Noël Dessaint le 11 mai dernier en l’église Saint-Hugues de Sarsfield, le président de l’Union des cultivateurs franco-ontariens, M. Pierre Bercier a eu le privilège de rendre un dernier hommage à cet agriculteur exceptionnel qui toute sa vie a servi la collectivité agricole de façon exemplaire. Merci à la famille Dessaint.

Chers amis, nous sommes réunis aujourd’hui, parents et amis, pour rendre un dernier hommage à celui qui fut pour nous tous un ami et un modèle. Jean-Noël a tracé cette semaine le dernier sillon de sa vie, une vie bien remplie auprès de sa famille et de ses nombreux amis. Franco-ontarien convaincu, il s’est impliqué dans de nombreuses organisations pour défendre les droits et les intérêts de ses confrères et cons’urs du monde agricole.

Je ne vous ferai pas part de tous les domaines d’interventions de monsieur Dessaint, mais permettez-moi de vous souligner que Jean-Noël est devenu le premier francophone à diriger, à titre de président provincial, l’Association pour l’amélioration des sols et récoltes, une première en Ontario.

Membre fondateur de la caisse populaire de Sarsfield, il en fut également le premier gérant. Agriculteur avant-gardiste, il était toujours à l’affût de nouvelles technologies. Jean-Noël était toujours parmi les premiers à faire l’essai de nouveaux cultivars, de nouvelles machineries, ou de nouvelles techniques d’aménagement des sols. L’amélioration du troupeau était aussi une préoccupation constante.

Petit homme, plein d’énergie, même après une grosse journée de travail, il n’hésitait pas à se rendre à plein de réunions, soit pour parfaire ses connaissances ou pour mettre ses talents et ses connaissances au service des autres. Ce sont des producteurs comme lui qui ont fait en sorte que les Canadiens bénéficient aujourd’hui d’une table abondante à un prix qui fait l’envie du reste de la planète.

Jean-Noël était de toutes les batailles. Président de l’Union des cultivateurs franco-ontariens dans les années 1940, monsieur Dessaint y revient comme organisateur plus de vingt ans plus tard. Il s’est battu entre autres pour des agronomes bilingues, le Collège d’Alfred, de l’information technique en français et bien d’autres. Il était bien fier de dire que Nicholas, le fils de Robert, avait fait ses études au Collège d’Alfred. Au sein de l’UCFO Jean-Noël a été parmi les maîtres d’oeuvres de la mise en place des coopératives dans l’Est ontarien. Je pourrais continuer pendant plusieurs minutes sur l’implication de ce franco-ontarien dans de nombreux secteurs de l’économie régionale, mais le temps me manque.

Je me permets de vous lire quelques lignes de l’éditrice parues dans son livre LES SILLONS DE MA VIE : «Chevillé à la terre, amoureux de son épouse, protecteur de douze enfants, chrétien engagé, passionné du savoir et fier Canadien, Jean-Noël est un homme qui aura marqué tout ceux et celles qui l’on connu».

Cet homme a tracé des sillons toute sa vie, des sillons larges et fertiles et il les a semés d’amour, de respect et de reconnaissance. Il a aussi fait la preuve que le bénévolat et le goût du partage sont enrichissants et stimulants tout au long d’une vie.

L’UCFO est fière d’être associée à la famille Dessaint depuis plus de 50 ans, et nous remercions Jean-Noël d’avoir transmis la même passion à son fils Robert qui marche dans les sillons de son père en étant membre de plusieurs associations, dont directeur du bureau central de l’UCFO. En terminant, en tant que président de l’UCFO, je me fais le porte-parole de toute la communauté agricole franco-ontarienne pour transmettre à la famille Dessaint nos plus sincères condoléances.
C’est à nous les jeunes de le prendre comme modèle, d’assurer la relève et de continuer dans les sillons tracés par Jean-Noël. Grand voyageur devant l’éternel, monsieur Dessaint entreprend aujourd’hui son dernier voyage. Seigneur ajoute un couvert à ta table, car ce soir tu auras un autre convive qui a bien su nourrir les siens tout au long de sa vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *