Volume 23 Numéro 15 Le 5 avril 2006

Inauguration du Centre de recherche en production laitière biologique du Collège d’Alfred en Ontario


Roger Riverin – représentant du CDAQ au Québec, Ron Versteeg – représentant des producteurs laitiers de l’Ontario, Alan Wildeman – vice-président à la recherche de l’Université de Guelph, Bette Jean Crews – présidente du CAA de l’Ontario et Marcel Couture

Le Centre de recherche en production laitière biologique a été inauguré officiellement le 3 avril dernier, lors d’une petite cérémonie au Collège d’Alfred, dans l’Est ontarien. Cette nouvelle initiative entreprise par le Collège d’Alfred combinera ressources et expertise afin d’étendre nos connaissances dans le secteur de la production laitière biologique.
Pour soutenir ce projet innovateur estimé à quelque 1,6 millions$ pour les quatre premières années, d’importantes subventions publiques ont été obtenues de la part de partenaires en Ontario, au Québec et au niveau fédéral.
En plus d’une contribution financière de 580,000$ de la part du gouvernement du Canada, l’initiative appuyée par les Producteurs laitiers de l’Ontario a reçu un solide appui de deux conseils provinciaux financés par le programme fédéral: 411,000$ de la part du Conseil de l’adaptation agricole de l’Ontario (CAA) et 176,000$ du Conseil pour le développement de l’agriculture du Québec (CDAQ).
« L’annonce d’aujourd’hui est une grande nouvelle pour le Collège d’Alfred », a indiqué Alan Wildeman, vice-président (recherche) de l’Université de Guelph. « Alfred deviendra ainsi un établissement de pointe en Ontario et offrira à la province des travaux axés sur la production agricole biologique. »
Ces appuis financiers permettront notamment l’embauche d’un chercheur en production laitière biologique. Des fonds ont été prévus pour le soutien de deux étudiants gradués au niveau maîtrise et doctorat.
Le Centre comptera un troupeau laitier certifié biologique et bénéficiera d’installations de recherche affiliées. Il fonctionnera sur la base de récupération des coûts, financée par les ventes de lait. Le Centre regroupera l’information et la technologie issues d’autres institutions de recherche en Amérique du Nord et en Europe, et fonctionnera autant en anglais qu’en français. La recherche menée dans ses installations fera l’objet d’activités facilitant le transfert des connaissances et des technologies vers l’industrie laitière, tant biologique que conventionnelle.
« Ce projet, dirigé par les Producteurs laitiers de l’Ontario, va contribuer au développement d’un centre de recherche en production laitière biologique de renommée mondiale, localisé ici en Ontario », selon Bette Jean Crews, présidente du CAA. « Le projet répond clairement à une des priorités du CAA ? solutions de l’industrie aux enjeux en émergence ? et apportera des bénéfices à travers toute la chaîne de valeur, du producteur au consommateur. »
« Le CDAQ est heureux de participer à ce projet. Cette collaboration avec le CAA permettra d’établir des liens concrets et durables entre les facultés d’agriculture et les maisons d’enseignement des deux provinces. Dans un contexte où les consommateurs sont de plus en plus sensibles au respect de l’environnement et au bien-être des animaux, cette approche alternative vient offrir une réponse intéressante et prometteuse » souligne Roger Riverin, chargé de programme au CDAQ.
Le Centre de recherche en production laitière biologique sera administré par un directeur exécutif et un comité consultatif comprenant des représentants de l’industrie laitière, des producteurs, des transformateurs et des organisations de producteurs.
Le Collège d’Alfred fait partie du réseau de collèges agricoles ontariens et des stations de recherche de l’Université de Guelph. Il est situé dans la ville ontarienne d’Alfred, près d’Ottawa. Ce campus unique offre des programmes de diplômes et de certificats en français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *