Volume 33 Numéro 11 Le 5 février 2016

Inauguration d’un 2e comptoir de produit locaux signé Prescott et Russell



 

Les œufs de la Ferme Laviolette, les fameuses bines de la Binerie Plantagenet, une belle gamme de fromages de la Fromagerie St-Albert de même que les trempettes de chèvres de chez Stodidakis prennent la vedette d’un deuxième comptoir de produits locaux de Prescott et Russell, cette fois-ci, à L’Orignal Packing, dans le Canton de Champlain. L’initiative du Réseau agroalimentaire de l’Est ontarien (RAEO) a été inaugurée le 28 janvier dans les locaux de l’entreprise familiale.

Pour Christine Bonneau O’Neil, copropriétaire de L’Orignal Packing et membre du RAEO, c’est une fierté que de pouvoir aider les clients à faire des choix locaux, sans compter les bénéfices pour le développement économique dans l’Est ontarien.

« C’est un atout pour la croissance économique et pour nous aider à garder les jeunes dans notre région au plein potentiel agroalimentaire. Je l’espère de tout mon cœur en tout cas; pas simplement comme propriétaire d’un commerce, mais comme partie prenante du dynamisme de ma communauté. Ce n’est qu’un début », a annoncé Mme Bonneau O’Neil, en invitant d’autres producteurs membres du RAEO à communiquer avec elle pour se joindre à l’aventure.

« Comme on vend de la viande, je cherche surtout des produits qui sont des compléments. »

Le comptoir profitera de l’achalandage élevé de L’Orignal Packing rendu célèbre par son jambon et son bacon fumé sur place ainsi que sa ligne de saucisses maison, sans parler d’un choix varié de viandes fraîches et surgelées. L’entreprise établie depuis 1971 fait office de transformateur et de distributeur.

Un produit qui devrait y faire son entrée bientôt est d’ailleurs une quiche qui sera concotée avec des ingrédients du comptoir. Alain Lapensée de la Binerie Plantagenet et son équipe est en train d’en peaufiner la recette.

« On travaille sur une quiche faite avec les œufs Laviolette, le fromage fort de St-Albert et le bacon de L’Orignal Packing. Et ce n’est qu’un début, on a l’intention de développer d’autres recettes », affirme M. Lapensée.

 

L’effet boule de neige

Le lancement d’un premier comptoir chez l’épicier Métro de Casselman le printemps dernier, concluait plusieurs années de travail, de démarches et de réflexion pour peaufiner le modèle. Maintenant, le RAEO est prêt à multiplier l’initiative à l’échelle des Comtés unis de Prescott et Russell. On annonce même une troisième ouverture dans les semaines à venir, sans vouloir pour l’instant en dévoiler le site.

« C’est un franc succès avec de grandes retombées. On a été approché par de grandes surfaces de la région d’Orléans et d’Ottawa, ce qui est très prometteur, mais on va d’abord s’assurer d’avoir un comptoir dans chacune des huit municipalités de Prescott et Russell, avant d’aller à l’extérieur », a affirmé pour sa part, Geneviève Bougie, coordonnatrice au Bureau de développement économique et touristique de Prescott et Russell.

Pour le producteur avicole de Saint-Isidore, Marcel Laviolette, dont les oeufs sont déjà bien implantés en épicerie, le comptoir de produits locaux représente quand même une belle occasion. Les clients ne savaient pas nécessairement qu’opter pour son logo c’était encourager un producteur local.  Il a adhéré au mouvement depuis le départ. « C’est ce que j’ai comme commentaires et comme le consommateur veut consommer plus local alors ça complémente un tout. »

Pour sa part, Alain Lapensée fait observer qu’il a constaté un effet certain sur ses ventes.

Plusieurs maires étaient présents pour l’inauguration dont le maire du Canton de Champlain, Gary Barton qui a affirmé avec enthousiasme que ses citoyens ne manqueraient pas d’apprécier ce comptoir. Le député provincial Grant Crack, par la voix de sa représentante Annie Lafortune, a réitéré l’importance de telles initiatives pour la vitalité des communautés rurales.

«Le secteur agroalimentaire est un joyau par l’abondance de ses produits dans la région. Malgré cela, il est parfois difficile pour les producteurs de les faire connaître. Ce comptoir le permet en mettant en valeur le meilleur de ce que notre région a à offrir », a fait valoir Mme Lafortune.

Le gouvernement provincial a injecté 55 000 $ en 2014 pour la phase d’implantation, auxquels il ajoute la somme de 39 000 $ en 2016 pour la poursuite du projet.

Mme Bougie profitait pour sa part de l’occasion pour applaudir les partenaires du RAEO.

« Les Comtés unis de Prescott et Russell, la Société de développement communautaire de Prescott et Russell ainsi que le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et des Affaires rurales sont dans acteurs clés dans ce projet », a-t-elle conclu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *