Volume 28 Numéro 21 Le 6 juillet 2011

Indemnisation des dommages causés par la faune : Plus d’animaux admissibles et plus d’argent


Depuis 2009, près de 13 700 animaux d'élevage ont été blessés ou tués en Ontario par des prédateurs comme le coyote et le loup. Photo : I Lessard


Les agriculteurs dont les animaux d’élevage seront blessés ou tués par des prédateurs sauvages recevront désormais plus d’argent en guise d’indemnisation. Le gouvernement de l’Ontario a décidé d’actualiser son Programme ontarien d’indemnisation des dommages causés par la faune, vieux de 30 ans.

Dans le cadre du nouveau Programme ontarien d’indemnisation des dommages causés par la faune, les éleveurs recevront une meilleure indemnité lorsque leurs animaux d’élevage ou leur volaille sont blessés ou tués par des prédateurs, ou lorsque des colonies d’abeilles, des ruches ou du matériel d’apiculture sont endommagés par des animaux sauvages.

Le nouveau programme élargit la liste des espèces sauvages et celle des espèces d’animaux d’élevage pour lesquelles les agriculteurs peuvent être indemnisés. Il accroît aussi l’indemnité maximale que peuvent obtenir les agriculteurs.

 Le programme prévoit en outre une somme de 30 $ remise aux municipalités pour chaque demande d’indemnisation qu’elles traitent. De plus, un fonds de 50 000 $ est prévu pour des investissements stratégiques faits avec le secteur agricole pour mieux voir comment prévenir les conflits entre les animaux sauvages et les activités agricoles.

Le gouvernement promet également que le programme sera réexaminé tous les deux ans afin qu’il reste actuel.

 Depuis 2009, près de 13 700 animaux d’élevage ont été blessés ou tués en Ontario par des prédateurs comme le coyote et le loup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *